Covid: Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin en France

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Covid: Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin en France

Publié le 22/02/2021 à 11:42 - Mise à jour à 12:06
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Sanofi va produire en France le vaccin contre le Covid-19 de son concurrent américain Johnson & Johnson, comme il s'apprête également à le faire pour Pfizer-BioNTech, faute de pouvoir proposer à ce stade son propre vaccin pour lequel il a lancé un nouvel essai clinique lundi sur des volontaires.

Sanofi se chargera de la formulation et du remplissage des flacons sur son site de Marcy-l'Etoile, près de Lyon, "à partir du troisième trimestre", "à un rythme d'environ 12 millions de doses par mois", affirme dans un communiqué le laboratoire qui précise garder pour "priorité" la mise au point de ses deux candidats-vaccins.

"Notre ambition, c'est d'en faire le plus possible, si on peut en faire plus pourquoi pas", a précisé à l'AFP le vice-président exécutif de Sanofi Pasteur, la branche vaccins de Sanofi, Thomas Triomphe.

C'est la deuxième fois que Sanofi met au service de la concurrence ses outils de production: il fabriquera à partir de l'été dans son usine allemande de Francfort plus de 125 millions de doses du vaccin à ARN messager mis au point par Pfizer-BioNTech.

Il a également annoncé lundi qu'il débutait une nouvelle étude de phase 2 de son principal candidat-vaccin développé avec le britannique GSK et utilisant la technologie de la protéine recombinante, espérant le mettre à disposition au quatrième trimestre. Il était initialement prévu pour l'été 2021.

"Cette nouvelle étude de phase II évaluera le potentiel d'une formulation affinée d'antigènes dans le but d'obtenir une réponse immunitaire optimale, en particulier chez les adultes plus âgés", explique-t-il.

Le laboratoire développe également un second candidat-vaccin avec la société américaine Translate Bio, reposant sur la technologie plus récente de l'ARN messager (celle utilisée par les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna, déjà autorisés).

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Sur le site de Sanofi à Val-de-Reuil, en Normandie le 10 juillet 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-