Des centaines de militants anti-nucléaires manifestent à Fessenheim

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faite un don !

Des centaines de militants anti-nucléaires manifestent à Fessenheim

Publié le 12/03/2017 à 16:16 - Mise à jour à 16:19
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

De 700 à 1.000 militants anti-nucléaires, selon la police et les organisateurs, ont défilé dimanche aux abords de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), pour réclamer sa fermeture et commémorer le 6e anniversaire de la catastrophe de Fukushima.

Les manifestants, dont de nombreuses familles avec enfants, ont marché en direction de la centrale, sous un soleil printanier, avant d'être interrompus par les forces de l'ordre, a constaté un photographe de l'AFP.

Il s'agissait de dire "dire stop au nucléaire et exiger une vraie transition énergétique", ont expliqué les organisateurs.

Les militants, dont beaucoup étaient venus de l'Allemagne et de la Suisse voisines, portaient des banderoles proclamant "Nucléaire? Pour nos enfants nous n'en voulons plus", ou encore "Sauvons EDF... fermons Fessenheim".

Certains des militants étaient vêtus de combinaisons blances anti-radiation. Ils ont érigé symboliquement un mur composé de faux fûts de déchets nucléaires.

D'autres manifestations sous le même mot d'ordre avaient déjà eu lieu samedi, à Strasbourg, Paris et plusieurs autres villes de France, notamment pour "alerter sur les risques d'un accident (nucléaire) en France".

A Strasbourg, 400 à 500 personnes avaient ainsi défilé avec des dizaines de poussettes, tractant des fûts jaunes de déchets nucléaires factices.

A Paris, les manifestants étaient 400 selon les organisateurs. Ils portaient des pancartes barrées de slogans comme "Arrêt du nucléaire, n'attendons pas la catastrophe", "Solidarité avec la population du Japon" ou encore "Boycott Tokyo" en référence à l'organisation des Jeux Olympiques de 2020 dans la capitale japonaise.

La centrale de Fessenheim, la plus ancienne en activité en France, cristallise depuis des années la colère et l'inquiétude des militants anti-nucléaires, qui la jugent particulièrement dangereuse.

Sa fermeture anticipée, promesse de campagne du candidat François Hollande en 2012, doit en principe intervenir au moment du démarrage de l'EPR de Flamanville, c'est-à-dire en 2018 voire un peu au-delà, a précisé en janvier la ministre de l'Energie Ségolène Royal.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Manifestation anti-nucléaire, le 12 mars 2017 à Fessenheim dans le Haut-Rhin

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-