Discrimination: portrait-robot de la victime d'injures racistes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Discrimination: portrait-robot de la victime d'injures racistes

Publié le 21/03/2017 à 12:49 - Mise à jour à 13:04
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Les hommes y sont "sensiblement" plus exposés que les femmes, ont principalement entre 15 et 35 ans, sont immigrés ou descendants de l'immigration: l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) dresse mardi un portrait robot de la victime d'injures racistes, antisémites ou xénophobes.

Basée sur l'enquête annuelle de victimation "Cadre de vie et sécurité" auprès des ménages de la France métropolitaine, la synthèse de l'ONDRP relève que près de 2% des personnes interrogées se sont déclarées victimes d'injures à caractère raciste sur les 24 derniers mois.

Cette proportion varie en fonction de l’âge. "Il est ainsi au plus haut parmi les 14-24 ans avec 3,1% et au plus bas pour les 65 ans et plus avec 0,6%", souligne l'ONDRP.

Près d'une victime sur quatre (24 %) a entre 14 et 24 ans, alors que les individus de cette catégorie d'âge représentent 16 % de la population générale, constate encore l'étude.

Les hommes représentent en outre 53 % et les femmes 47 % des victimes d'injures racistes.

Très majoritairement (97%) subies en face à face, principalement (58%) dans l'espace public (rue, transports, commerces), ces injures sont prononcées pour les deux tiers par un ou des auteurs inconnus de la victime.

Selon l'ONDRP, les personnes immigrées ou ceux dont les deux parents le sont "présentent des taux près de deux fois plus élevés que les victimes issues de la population dite +sans histoire migratoire+ avec respectivement 3,9 % et 3,7 % contre 1,6 %".

Ce chiffre monte à 7,2% pour les immigrés ou descendants d'immigrés venant d'Afrique, Maghreb excepté.

"Ces résultats confirment qu'étudier les victimes d'injures racistes selon le prisme de leur lien à la migration est plus pertinent que la distinction par nationalité", observe l'ONDRP.

Majoritairement les insultes visent l'origine (37%) et la couleur de peau (20%) mais peu la religion ou la croyance (4%), relève l'observatoire.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une manifestante tient une banderole lors d'une manifestation le 12 février 2017 à Bordeaux

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-