Don du corps à la science: leur utilisation pour des "crash tests"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Don du corps à la science: leur utilisation pour des "crash tests"

Publié le 26/06/2020 à 08:04 - Mise à jour à 11:10
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

La pratique est légale mais insoutenable pour les familles: la France est le seul pays au monde, avec les Etats-Unis, à autoriser l'utilisation des corps donnés à la science dans la recherche en biomécanique, donc les "crash tests" commandés par l'industrie automobile.

Si la majorité des quelques 2.500 dons annuels de corps à la science servent à la formation des médecins ou à des projets de recherche médicale, moins d'1% ont été utilisés jusqu'en novembre dernier dans le cadre de la recherche en accidentologie, selon les informations de l'AFP.

Le Centre européen d'étude de sécurité et d'analyse des risques (CEESAR), basé à Nanterre, avait ainsi passé une convention unique en Europe avec le centre de don du corps à la Science de l'université Paris-Descartes, fermé depuis novembre.

Ce "temple de l'anatomie française", au centre d'un vaste scandale sur les conditions indignes de préservation et d'utilisation des quelques 200 corps reçus chaque année, fournissait jusqu'à une vingtaine de corps annuellement au CEESAR.

Celui-ci compte 26 salariés dont neuf ingénieurs spécialisés en "biomécanique", a indiqué à l'AFP son directeur, Philippe Chrétien, dont les activités sont désormais totalement à l'arrêt.

"Nos protocoles d'expérimentation étaient envoyés au Centre du don du corps et nous demandions la mise à disposition ainsi que l'organisation du retour des sujets, il n'y avait aucune cession, donc notre convention s'inscrivait parfaitement dans le cadre juridique", détaille M. Chrétien.

Les constructeurs Renault/PSA, Toyota mais aussi la Direction Générale de l'Armement (DGA) sont les principaux clients et membres du CEESAR.

Le centre leur fournit, après des tests sur des sujets humains, des études de modélisation qui permettront par la suite de développer des mannequins les plus fidèles possibles pour réaliser à proprement dit des "crash tests", indispensables à l'élaboration des modèles de véhicules.

Le CEESAR travaillait notamment avant l'interruption de son activité, suite à la fermeture du CDC, sur la résistance des ligaments en cas d'impact sur un genou. Il a également développé des expériences ayant servi à modéliser des impacts d'airbag ou la résistance de ceintures de sécurité, fait valoir le CEESAR.

"Nous sommes menacés de disparition et nous étions une spécificité unique au monde. Maintenant, il va falloir, par défaut, se tourner vers les Etats-Unis", déplore M. Chrétien.

Outre-Atlantique, la biomécanique est pratiquée au sein de nombreux laboratoires universitaires. Le cadre du don du corps à la science, y est également beaucoup plus souple qu'en France.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La France est le seul pays au monde, avec les Etats-Unis, à autoriser l'utilisation des corps donnés à la science dans la recherche en biomécanique, donc les "crash tests" commandé

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-