Dupont-Aignan (DLF) prêt à "dialoguer" avec Philippot, Wauquiez et Mariani

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Dupont-Aignan (DLF) prêt à "dialoguer" avec Philippot, Wauquiez et Mariani

Publié le 02/07/2017 à 14:19 - Mise à jour à 20:15
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan a indiqué dimanche qu'il souhaitait "dialoguer" aussi bien avec des responsables LR comme Laurent Wauquiez et Thierry Mariani qu'avec le vice-président du Front national Florian Philippot, et d'une façon générale avec le FN et LR sans leurs "défauts".

"Je souhaite dialoguer avec M. Wauquiez, avec M. Mariani, avec tous ceux des Républicains qui ne vont pas à la soupe avec M. Macron, avec M. Philippot, avec d'autres au Front national, je souhaite qu'on enlève les défauts du Front national et les défauts des Républicains, je souhaite qu'on donne une espérance à ces millions de Français qui ne veulent pas de la politique de M. Macron et qui ont vu une opposition s'évanouir ou se diviser", a déclaré M. Dupont-Aignan sur France 3.

"Toujours d'accord pour dialoguer quand il s'agit de l'intérêt national", a réagi Florian Philippot dans un tweet.

M. Dupont-Aignan a par ailleurs indiqué que, réélu député, il allait quitter la mairie de Yerres comme le cumul des mandats le prescrit. "Je choisis l'Assemblée puisque je m'y suis présenté (...) mais je resterai très présent comme un conseiller municipal de ma ville", a-t-il dit.

Le député de l'Essonne, qui avait soutenu Marine Le Pen au deuxième tour de la présidentielle après avoir lui-même obtenu 4,70% des voix au premier, a noté que son mouvement avait enregistré récemment "des milliers" de nouvelles adhésions.

"On a eu des milliers d'adhésions à Debout la France, et ce qui m'a réconforté c'est que ces milliers d'adhésions ce sont des gens, des Républicains, qui estiment que je défends une belle idée de la nation, généreuse, et des gens du FN qui en ont un peu assez du fonctionnement du FN et de ses excès", a-t-il dit, se réjouissant qu'à DLF, "on puisse rassembler et unir".

Alors que les huit députés FN et lui même sont trop peu nombreux pour former un groupe parlementaire à l'Assemblée, M. Dupont-Aignan a assuré que "l'enjeu ce n'est pas un groupe, ça ne veut rien dire un groupe, c'est de la soupe. L'enjeu c'est le programme commun de gouvernement que nous pourrons bâtir pour changer la France et traiter les problèmes du pays à la source au-delà de l'effet de com'", a-t-il assuré.

Plaidant plus généralement pour l'union de "la droite", M. Dupont-Aignan a ajouté qu'il en avait "assez du piège de Mitterrand qui a divisé l'électorat de manière artificielle".

"Je veux rassembler tous ceux qui croient en la France et ses valeurs, sa civilisation et veulent une autre politique", a-t-il conclu.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Nicolas Dupont-Aignan à Yerres, le 7 mai 2017

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-