Ecole à la maison: enquête ouverte après les attaques informatiques contre le Cned

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ecole à la maison: enquête ouverte après les attaques informatiques contre le Cned

Publié le 07/04/2021 à 10:50 - Mise à jour à 10:52
© Nicolas TUCAT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

La section cybercriminalité du parquet de Paris a ouvert une enquête mardi après une série d'attaques informatiques contre la plateforme du Cned au premier jour du retour de l'enseignement scolaire à distance lié à la pandémie, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Paris.

Cette enquête, confiée à l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLTIC), a été ouverte pour "accès frauduleux à un système de traitement automatisé" et "entrave au fonctionnement" d'un tel système, a précisé le parquet confirmant une information de France Télévisions.

Le Cned (Centre national d'enseignement à distance) avait indiqué mardi soir son intention de "déposer plainte", "devant ces actes délibérés de malveillance". Il évoquait notamment "plusieurs dizaines d'attaques envers le site de continuité pédagogique +Ma Classe à la Maison+, qui n'ont pu être totalement bloquées par l'opérateur".

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait évoqué dès mardi matin une "très forte attaque informatique venue de l'étranger", sans plus de précisions sur son origine.

Le Cned a par ailleurs expliqué avoir transmis "l'ensemble des éléments techniques liés à ces cyberattaques" à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi).

Ces attaques sont survenues alors que l'enseignement à distance a été généralisé pour cette semaine depuis la fermeture des établissements scolaires vendredi soir et jusqu'aux vacances de printemps unifiées à partir du 12 avril. Avant une rentrée le 26 avril en présentiel dans les écoles et en distanciel une semaine supplémentaire dans les collèges et lycées.

"Malgré ces actes de malveillance", quelque "500.000 élèves et professeurs accédaient aux plateformes" à 10h et "150.000 classes virtuelles étaient actives", avait affirmé le ministre mardi.

L'afflux de connexions a en outre causé mardi d'importantes difficultés d'accès à un autre outil pédagogique numérique de l'enseignement scolaire, les ENT (environnements numériques de travail), gérés par les collectivités locales.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un enfant fait son travail à distance à Marseille le 6 avril 2021

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-