En Bourgogne, l'un des sites mérovingiens les plus importants d'Europe

En Bourgogne, l'un des sites mérovingiens les plus importants d'Europe

Publié le 29/05/2021 à 09:05 - Mise à jour le 30/05/2021 à 14:47
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par Angela SCHNAEBELE - Luxeuil-les-Bains (France) (AFP)

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Au coeur de la cité médiévale de Luxeuil-les-Bains, les gargouilles renaissance scrutent un écrin moderne de verre, de bois et de métal, qui abrite désormais l'un des plus importants sites mérovingiens d'Europe, dans le centre-est de la France.

Cette structure futuriste, qui a ouvert aux touristes cette semaine, expose notamment un véritable trésor : 150 sarcophages de pierre, très bien conservés, de l'époque où cette petite ville abritait un des grands centres monastiques de la Gaule mérovingienne.

Le site n'était qu'un parking au centre-ville de cette petite commune de 6.500 habitants lorsque les premiers sondages archéologiques, à l'occasion de classiques travaux de voirie, ont révélé la présence des vestiges de l'église funéraire Saint-Martin de l'abbaye de Luxeuil, l'une des principales en Europe entre les VIIe et Xe siècle.

Les campagnes de fouilles successives débutées en 2008 ont ensuite mis au jour les traces de près de 2.000 ans d'histoire: un quartier d'habitation romain du Ier au IIIe siècles, une nécropole païenne du IVe siècle, une basilique paléochrétienne des Ve et VIe siècles, agrandie ensuite pour ce qui deviendra la "crypte de saint Valbert" en 670. Reconstruit et modifié au cours des siècles, l'édifice religieux fut finalement détruit peu après la Révolution, en 1797.

Environ 350 sépultures, dont 150 sarcophages de pierre, ont été découvertes. "Le très grand nombre de sarcophages mérovingiens et leur très bon état de conservation" confèrent à ce site classé monument historique depuis 2010 une envergure "exceptionnelle", selon Sébastien Bully, le chercheur en charge des fouilles menées conjointement par le CNRS (Centre national de Recherche scientifique) et l'Université de Bourgogne.

Pour le mettre en valeur, la municipalité a décidé de confier à l'architecte Michel Malcotti la conception d'un bâtiment destiné à l'accueil du public, tel un musée in situ.

- Tous orientés vers l'Orient -

Baptisé l'Ecclesia, il s'est élevé autour et au-dessus du lieu des fouilles, constituant un écrin moderne. Une charpente métallique autoportée permet aux visiteurs d'admirer l'étendue des vestiges.

"Avec 700 m2 de surface, c'est l'un des plus importants centres d'interprétation archéologique de France pour le Haut Moyen-Âge", remarque l'archéologue.

Entre les fondations encore visibles de l'église, les sarcophages de pierre tapissent le sol. Ils sont tous orientés vers l'Orient pour que les défunts "voient directement Jérusalem au moment de la résurrection", explique la guide-conférencière Florence Chapon.

Certains ossements sont encore visibles, mais la plupart ont été prélevés pour être étudiés. Les archéologues ont également mis au jour la crypte de saint Valbert, troisième abbé de Luxeuil, dont les ossements ont été disséminés dans toute l'Europe en tant que reliques.

Les chercheurs pensent que la fondation de l'abbaye de Luxeuil par l'abbé irlandais Colomban, à la fin du VIe siècle, a été initiée par le roi de Bourgogne pour contrôler une région à la frontière de plusieurs royaumes. La communauté menée par saint Colomban devint rapidement un des grands centres monastiques de la Gaule mérovingienne.

- "Outil de développement économique" -

"Les fouilles ont permis de revisiter en profondeur les conditions de la fondation du monastère de Colomban, de comprendre l'évolution architecturale et liturgique de l'église Saint-Martin autour de la tombe de saint Valbert" et de réinterpréter l'histoire de la ville sous un nouvel éclairage, explique M. Bully.

Le récit de la vie de saint Colomban, écrit dans les années 640, laissait jusqu'à présent supposer qu'il était arrivé dans une ville en ruines et qu'il avait christianisé la région. Or, les fouilles ont démontré que Luxeuil n'a jamais été abandonnée et que la ville possédait déjà deux églises à son arrivée.

Consciente de l'intérêt de valoriser de telles découvertes, la municipalité a conçu l'Ecclesia, explique le maire Frédéric Burghard, comme "un point d'ancrage et d'ouverture sur l'ensemble du patrimoine historique" de Luxeuil-les-Bains, de l'époque gallo-romaine jusqu'à l'époque contemporaine.

Auteur(s): Par Angela SCHNAEBELE - Luxeuil-les-Bains (France) (AFP)

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des sarcophages visibles à l'Ecclesia, centre d'exposition de vestiges mérovingiens, à Luxeuil-les-bains, le 26 mai 2021

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-