Enfant tué à Lorient: la police lance un appel à témoins

Enfant tué à Lorient: la police lance un appel à témoins

Publié le 11/06/2019 à 13:06 - Mise à jour à 13:08
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Rennes

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La police a lancé un appel à témoins mardi en vue de retrouver la passagère et le chauffeur d'un véhicule soupçonné d'avoir tué un enfant de dix ans et blessé grièvement un autre de sept ans à Lorient.

Le principal suspect mesure 1,80 m et est décrit comme de "corpulence normale, de type eurasien, teint mat et cheveux noirs", dans cet appel à témoins diffusé sur Twitter pour "homicide involontaire aggravé et non assistance à personne en danger".

Sa passagère, âgée de 21 ans, cheveux longs, est de "corpulence mince" et mesure 1,65 m, selon la même source.

"Âgés d'une vingtaine d'années", ils "sont susceptibles d'être les auteurs de l'accident mortel" intervenu rue du colonel Muller à Lorient dimanche 9 juin à 17H05, précise l'appel à témoins.

Les témoins éventuels sont appelés à contacter les policiers de la sûreté départementale du Morbihan au 02.97.78.86.00 ou le 17 en cas d'urgence.

Lundi le parquet avait précisé que le chauffeur, âgé de 20 ans, avait déjà été condamné pour des faits de conduite sans permis.

L'accident est intervenu après "un refus d’obtempérer" près de Lorient, alors que le véhicule était suivi à distance par la gendarmerie.

Le véhicule, qui circulait à vive allure sur une voie réservée aux bus, a percuté dans un premier temps une autre voiture en sortie de rond-point, sans faire de blessé, avant de faucher les deux enfants sur un trottoir de la rue de Keryado, située dans un quartier populaire de Lorient.

Le conducteur et sa passagère ont ensuite pris la fuite, "d’abord à bord de leur véhicule, qu’ils ont laissé à quelques centaines de mètres de l’accident, puis à pied", selon Laureline Peyrefitte, procureure de la République de Lorient.

Mardi matin, l'enfant de sept ans était toujours "dans un état critique", d'après la même source.

Auteur(s): Par AFP - Rennes

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Fleurs déposées devant l'endroit où les deux enfants ont été renversés, le 11 juin 2019 à Lorient

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-