Enquête après le décès à Nantes d'un étudiant vacciné à l'AstraZeneca

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Enquête après le décès à Nantes d'un étudiant vacciné à l'AstraZeneca

Publié le 23/03/2021 à 11:20 - Mise à jour à 13:48
© Marco Bertorello / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Rennes
-A +A

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de la mort le 18 mars d'un étudiant en médecine de 26 ans, plusieurs jours après avoir été vacciné contre le Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca, a-t-on appris mardi auprès de l'Agence régionale de Santé (ARS) des Pays de la Loire et du parquet.

"L'enquête a permis d'établir que la personne décédée avait été vaccinée contre la Covid 19 (Astra Zeneca) le 8 mars 2021. Une autopsie médico légale a été réalisée le 19 mars 2021 dont les conclusions ont été communiquées au parquet le 22 mars", indique dans un communiqué le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

"Afin de préciser les causes et les circonstances de la mort, il est apparu nécessaire de procéder à des analyses complémentaires. En l'état, il convient d'attendre les conclusions de ces expertises pour déterminer avec certitude les causes du décès", ajoute le magistrat.

Dans la matinée, faisant état de l'enquête judiciaire et de l'autopsie pratiquée sans davantage de précisions, l'ARS avait indiqué qu'"un signalement a été effectué auprès de la pharmacovigilance et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), comme cela est prévu par la procédure".

Dans un communiqué diffusé lundi soir, l'ANSM avait simplement annoncé que "dans le cadre de notre surveillance renforcée des troubles thromboemboliques, nous avons été informés d’un cas de décès d’une personne de 24 ans (BIEN : 24 ans selon l'ANSM et 26 ans selon le parquet) plusieurs jours après une vaccination avec le vaccin AstraZeneca".

"A ce stade, aucun élément ne permet de conclure en faveur du rôle du vaccin. Ce cas de décès fait l'objet d’une investigation clinique approfondie par les Centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV)", a précisé l'agence nationale.

Dans la foulée de plusieurs pays, la France avait temporairement suspendu la semaine dernière la vaccination à l'AstraZeneca en raison de possibles effets secondaires.

Auteur(s): Par AFP - Rennes

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de la mort d'un étudiant en médecine plusieurs jours après avoir été vacciné contre le Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-