Essonne: l'IGPN saisie après un tir de police qui a fait un blessé grave

Essonne: l'IGPN saisie après un tir de police qui a fait un blessé grave

Publié le 19/09/2017 à 12:16 - Mise à jour à 13:50
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Un homme de 26 ans risque de perdre l'usage d'un œil après avoir reçu un tir de lanceur de balles de défense lors de heurts avec la police samedi soir à Vigneux-sur-Seine (Essonne), a-t-on appris mardi auprès de son avocat et de sources policières.

Une enquête a été ouverte par le parquet d'Évry et confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices".

L'échauffourée a pour origine une course-poursuite engagée par des policiers du Val-de-Marne pour interpeller quatre hommes à bord d'une voiture qui avaient refusé de se soumettre à un contrôle, a indiqué une source policière, confirmant une information du Parisien.

Les suspects ont ensuite tenté de prendre la fuite à pied alors qu'ils arrivaient à Vigneux-sur-Seine (Essonne), dans le quartier sensible de la Croix-Blanche.

Plusieurs personnes présentes sur place se sont mêlées à la scène. "Là il y a un rassemblement, un début de mini-émeute et l'usage du lanceur de balles", a rapporté la source policière.

"A aucun moment, mon client n'a eu un comportement ou tenu des propos qui devaient conduire" à ce qu'il soit atteint par un tir. "Il s'est juste approché pour voir ce qui se passait", a expliqué à l'AFP son avocat Serge Money.

L'homme, "qui n'a pas fait l'objet d'une interpellation", est toujours à l'hôpital et "attend confirmation de la perte de son œil", a-t-il ajouté.

En réaction, cinq voitures ont été incendiées, quelques feux de poubelles allumés et six personnes interpellées dans la nuit de lundi à mardi dans cette commune du nord du département, ont indiqué deux autres sources policières.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Un homme de 26 ans risque de perdre l'usage d'un œil après avoir reçu un tir de lanceur de balles de défense lors de heurts avec la police à Vigneux-sur-Seine (Essonne)

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-