Evacuation controversée de migrants: la "police des polices" saisie, conclusions attendues dans 48H00, annonce Darmanin

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Evacuation controversée de migrants: la "police des polices" saisie, conclusions attendues dans 48H00, annonce Darmanin

Publié le 24/11/2020 à 12:10 - Mise à jour à 16:52
© MARTIN BUREAU / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Gérald Darmanin a annoncé mardi avoir "demandé à l'IGPN (la "police des polices") de remettre ses conclusions sous 48H00" sur les violences observées lundi soir lors de l'évacuation par les forces de l'ordre d'un campement de migrants place de la République, à Paris.

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur, qui s'était ému la veille sur Twitter d'"images choquantes" de ce démantèlement et avait demandé un "rapport circonstancié au préfet de police de Paris", a précisé que Didier Lallement lui avait proposé "la saisine de l'IGPN sur plusieurs faits inacceptables".

Plusieurs centaines de migrants, en errance depuis l'évacuation d'un important camp d'exilés la semaine dernière, ont monté lundi un nouveau campement dans le centre de Paris que les forces de l'ordre ont démantelé sans ménagement dans la soirée en faisant notamment usage de gaz lacrymogène.

Très vite, des images de violences ont été relayées sur les réseaux sociaux. On y a vu des migrants sortis de leur tente par la force et des coups de matraque.

Rémy Buisine, journaliste du média en ligne Brut, a affirmé avoir été "molesté à plusieurs reprises par un policier" et Brut a demandé des "explications" au préfet de police ainsi qu'au ministère de l'Intérieur.

Parmi les faits soumis à l'examen de l'IGPN figurent les coups reçus par le journaliste de Brut, ainsi qu'un croche-pied à un migrant notamment, a-t-on précisé au ministère de l'Intérieur.

La défenseure des Droits Claire Hédon a annoncé à l'AFP qu'elle se saisissait des faits. Plusieurs associations, parmi lesquelles Médecins du monde et le Secours catholique, ont fait part en outre de leur intention de saisir cette instance.

Des sources policières ont regretté auprès de l'AFP que cette intervention ait été menée par des policiers non spécialistes du maintien de l'ordre.

C'est la DSPAP, Direction de la sécurité publique de l'agglomération parisienne, qui a dirigé l'opération.

Un escadron de gendarmes mobiles a été engagé pour l'intervention, ainsi que des effectifs des Brigade anti-criminalité (BAC) nuit et des compagnies de sécurisation et d'intervention (CSI).

"Alors qu'ils sont vraiment très bons sur l'anti-crim', notamment en cités, ils ne sont pas les meilleurs techniquement pour le maintien de l'ordre", a dit à l'AFP un responsable policier.

L'installation des tentes était "une opération surprise", a rappelé une source policière, "le dispositif a été mené avec les effectifs à disposition".

Cette évacuation controversée intervient alors que les députés s'apprêtent dans l'après-midi à voter le texte "Sécurité globale", dont une disposition prévoyant des sanctions en cas de diffusion d'images de policiers les mettant en danger, est vivement critiquée par la presse et l'opposition de gauche, notamment.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les forces de l'ordre évacuent un camp de migrants dans le centre de Paris, le 23 novembre 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-