Evreux: l'ex-soldat radicalisé reconnaît avoir envisagé une attaque

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Evreux: l'ex-soldat radicalisé reconnaît avoir envisagé une attaque

Publié le 07/05/2017 à 02:28 - Mise à jour à 10:45
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

L'ancien militaire radicalisé arrêté vendredi à l'aube aux abords de la base aérienne d'Evreux a reconnu en garde à vue avoir envisagé de commettre une attaque au nom du groupe jihadiste Etat islamique, a-t-on appris samedi de source proche du dossier.

L'homme de 34 ans, ayant un "profil psychologique très instable" selon des sources proches de l'enquête, tient des "propos décousus mais pas incohérents" devant les enquêteurs et son état a été jugée compatible avec sa garde à vue, a précisé cette source.

Conformément à ses premières réponses aux enquêteurs, une déclaration d'allégeance à l'organisation jihadiste de l'EI a été retrouvée sur la clé USB saisie dans sa voiture, a-t-elle indiquée.

Cet ancien militaire, qui a quitté l'armée de Terre en 2013 au bout de 10 ans, s'était converti à l'islam et faisait l'objet d'une étroite surveillance depuis 2014 en raison de sa radicalisation.

Imprégné de l'idéologie de l'EI, il a expliqué aux enquêteurs avoir envisagé, faute de pouvoir se rendre en Syrie, de passer à l'acte en France, a rapporté cette source.

Vendredi, il avait été interpellé vers 05H30 en tenue militaire, portant, selon cette source, les insigne du groupe EI à la place des galons alors qu'il regagnait son véhicule en bordure de la base aérienne 105 d'Évreux (Eure).

Dans un fourré près de la base, les enquêteurs avaient retrouvé un fusil à pompe et des munitions ainsi que deux armes de catégorie D en vente libre, des revolvers à poudre.

Rien ne permet d'affirmer à ce stade que le suspect a réussi à pénétrer dans l'enceinte militaire et les enquêteurs cherchent encore à déterminer s'il était sur le point de commettre une action violente ou s'il faisait des repérages.

Tout en se revendiquant de l'idéologie du groupe Etat islamique, le suspect semble cependant, à ce stade des investigations, avoir mené son projet de manière solitaire, a précisé cette source.

L'enquête a été ouverte par le parquet de Paris notamment pour "entreprise individuelle terroriste". Elle a été confiée à la Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (Sdat) ainsi qu'à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Rouen et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Consacrée au transport, la base aérienne d'Evreux comporte une zone discrète et très protégée qui accueille l'escadrille GAM 56 Vaucluse de l'armée de l'Air dédiée au service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). C'est aussi sur cette base que stationne l'A330 utilisé par le président de la République.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-