Elle viole son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Elle viole son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée

Publié le 19/06/2021 à 00:02 - Mise à jour à 20:42
© Eric Feferberg / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Mimi Marchand, célèbre figure de la presse people mise en examen début juin dans un volet de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy, a été placée vendredi en détention provisoire pour avoir violé son contrôle judiciaire, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Une écoute a établi qu'elle n'avait pas respecté son contrôle judiciaire car elle a parlé à quelqu'un" à qui elle n'avait pas le droit de parler, a indiqué une source proche de l'enquête.

Mimi Marchand a été incarcérée par un juge des libertés et de la détention à l'issue d'une audience vendredi après-midi, selon cette même source. Le PNF a confirmé samedi matin à l'AFP cette incarcération pour cause de violation du contrôle judiciaire.

L'avocate de Mimi Marchand, Me Caroline Toby, n'a pu être jointe par l'AFP vendredi soir.

Mimi Marchand a été mise en examen le 5 juin pour "subornation de témoin" et "association de malfaiteurs en vue de commettre une escroquerie en bande organisée".

Son contrôle judiciaire prévoyait une interdiction de contact avec plusieurs personnes, parmi lesquelles l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog, et le directeur de la rédaction du JDD et de Paris Match, Hervé Gattegno.

L'enquête fait suite à un entretien accordé en novembre dernier par l'homme d'affaires Ziad Takieddine à un journaliste de l'hebdomadaire Paris Match, qui s'était rendu au Liban avec un photographe de BestImage, l'agence de Mme Marchand.

Dans cet entretien, M. Takieddine était revenu sur ses déclarations contre Nicolas Sarkozy, alors qu'il l'accusait depuis des années d'avoir touché de l'argent pour sa campagne présidentielle de 2007 de la part du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Deux mois plus tard, interrogé par les juges d'instruction chargés du dossier libyen, l'intermédiaire franco-libanais, connu pour sa versatilité, avait prétendu que ses propos avaient été "déformés" par Paris Match qui, avait-il ajouté, "appartient à un ami de Sarkozy".

Quatre autres personnes soupçonnées d'avoir pris part à l'organisation de cet entretien controversé ont été mises en examen. Parmi celles-ci, le publicitaire Arnaud de la Villesbrunne, l'homme d'affaires Pierre Reynaud et Noël Dubus, un homme déjà condamné pour escroquerie.

Le photographe auteur du reportage photo et vidéo, Sébastien Valiela, a été entendu mardi comme "suspect libre" dans cette enquête.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La patronne de l'agence BestImage, Mimi Marchand, en avril 2017 au Touquet

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-