Guillaume souhaite un décret pour effaroucher les loups dans le parc des Ecrins

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Guillaume souhaite un décret pour effaroucher les loups dans le parc des Ecrins

Publié le 29/08/2019 à 10:32 - Mise à jour à 10:58
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a souhaité jeudi que le Premier ministre ou la ministre de la Transition écologique prenne un décret permettant aux éleveurs "désespérés" du parc national des Ecrins (Hautes-Alpes) d'effaroucher les loups qui font de gros dégâts dans leurs troupeaux.

"Je souhaiterais un décret pris par le Premier ministre ou la ministre de la Transition écologique, non pas pour tuer, mais pour effaroucher, que l'éleveur qui a le permis de chasse puisse défendre son troupeau" a dit le ministre sur CNews, alors que des éleveurs ont manifesté leur colère à Gap.

"Nous venons de mettre en place le plan loup, et nous avons la possibilité de faire des prélèvements jusqu'à 17% de la population de loups car le loup n'est plus une espèce en voie de dépeuplement (...) il y a plus de 500 loups sur le territoire français" a-t-il rappelé.

Mais dans les Hautes-Alpes, les éleveurs du parc des Ecrins sont dans une situation particulière: "dans un parc naturel on ne peut pas tirer, c'est la loi" a rappelé le ministre.

Dans cette région, le ministre assure avoir "vu la détresse des éleveurs qui n'en peuvent plus". "Ces jeunes sont désespérés, quand on voit 30 ou 40 brebis dérochées (qui se jettent dans le vide après avoir été poursuivies par un prédateur, NDLR), ce n'est plus possible" a jugé le ministre.

Ses propos interviennent alors que les éleveurs qui bloquaient l'entrée principale de la préfecture des Hautes-Alpes depuis lundi soir ont levé le camp dans la nuit sans avoir obtenu l'autorisation de tirer sur les loups à l'issue d'une rencontre mercredi soir entre la patronne de la FNSEA et la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

"Effaroucher, c'est mettre un coup de fusil, pas forcément tuer, mais les faire partir" a précisé le ministre.

Didier Guillaume a par ailleurs souhaité qu'il y ait aussi plus de "prélèvements de sangliers" qui prolifèrent et détruisent les cultures.

"Si nous continuons comme cela, il va y avoir beaucoup de cultures ravagées par les sangliers: il faut tuer les sangliers et pour tuer les sangliers il faut des chasseurs" dont les rangs se clairsèment actuellement, a-t-il martelé.

Les sangliers sont aussi potentiellement vecteurs de la peste porcine africaine qui ravage les élevages en Asie notamment et une partie de l'Europe de l'Est et centrale.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Didier Guillaume a souhaité jeudi que le Premier ministre ou la ministre de la Transition écologique prenne un décret permettant d'effaroucher les loups.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-