Guyane: les homicides en forte hausse

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Guyane: les homicides en forte hausse

Publié le 05/08/2019 à 18:21 - Mise à jour à 18:30
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Cayenne

-A +A

Avec 25 homicides enregistrés depuis le début de l'année en Guyane, les crimes de sang sont en forte hausse sur le territoire où les chiffres dépassent déjà ceux de 2017 et 2018, a-t-on appris lundi auprès du procureur adjoint de la République.

Dernière affaire en date: deux personnes ont été tuées par arme à feu dimanche soir dans un quartier d'habitat spontané à Macouria, ville voisine de Cayenne, a annoncé Jean-Claude Belot à l'AFP.

L'un des deux corps, celui d'un homme d'une trentaine d'années originaire du Guyana, a été identifié a-t-il précisé.

Selon le parquet, ces deux décès portent à 25 le nombre d'homicides depuis janvier dans ce territoire d'Amérique du sud de plus de 250.000 habitants, qui figure parmi les territoires français où le taux d'homicides est le plus élevé par nombre d'habitants.

"Nous sommes dans une année forte en terme de délinquance violente" souligne le parquet de Cayenne, selon lequel 2017 et 2018 avaient été des années "exceptionnellement basses", avec 23 homicides chaque année.

"Un référent victimes" a été désigné récemment au sein du parquet en réponse à la hausse de la criminalité, selon le procureur adjoint qui indique que de "nouvelles initiatives" seront prises dès septembre par les autorités judiciaires.

"Cette année, nous avons des homicides liés à des coups de couteau qui sont malheureusement mortels dès le premier coup" avait expliqué début juillet le directeur départemental de la sécurité publique de Guyane, Thierry Guignet Doron.

Il y a une semaine, une jeune guyanaise de 26 ans a été tuée par son mari après avoir été frappée à coups de couteau à la carotide.

En 2016, 42 homicides avaient été enregistrés sur le territoire, soit les plus mauvais chiffres au niveau national cette année-là.

Auteur(s): Par AFP - Cayenne


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Avec 25 homicides depuis le début de l'année en Guyane, les crimes de sang sont en forte hausse sur le territoire

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-