Hommage national à Claude Lanzmann, "intellectuel engagé" et "poète"

Hommage national à Claude Lanzmann, "intellectuel engagé" et "poète"

Publié le 12/07/2018 à 15:43 - Mise à jour à 15:51
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le philosophe Bernard-Henri Lévy a ouvert jeudi à Paris l'hommage national à Claude Lanzmann, le réalisateur de "Shoah" décédé à 92 ans, saluant l'"intellectuel engagé et querelleur", le "poète" et le "héros".

"Lanzmann, comme Orphée, était un poète. Il était un poète sauvage dont les vers étaient des voies ferrées, des herbes folles, des forêts de bouleaux, des silences, des noms", a salué BHL dans son éloge funèbre prononcé dans la cour d'honneur de l'hôtel militaire des Invalides à Paris.

Visiblement ému, il l'a comparé à "Orphée" "qui a fait le voyage en enfer" et "a pris le risque extrême d'aller, sans se retourner, et non pas une, ni deux, mais maintes fois, chercher son Eurydice aux visages innombrables mais effacés", l'Euridyce "que lui était, par-delà les morts, le peuple juif ressuscité".

"Chez ce Lanzmann orphique", "qui n’avait pas craint, naguère (...) de défendre sa patrie les armes à la main, il y avait vraiment l’idée que la force peut être juste et que le peuple juif se doit, lui aussi, d’être fort", a-t-il poursuivi.

"Avant le poète, il y eut, encore une fois le héros. Avant le grand intellectuel engagé et querelleur, il y a eu le jeune maquisard, bouillant d'intrépidité et de vie, frère d'armes des meilleurs de la France Libre", a salué l'intellectuel.

"C’est tout cela qui fait que Claude Lanzmann méritait que sa dépouille, avant d’aller rejoindre, au cimetière du Montparnasse, non loin de celle de Sartre et de Simone de Beauvoir (qui fut sa compagne, ndlr) le caveau où l’attendent Paulette, sa mère, Evelyne, sa sœur, Monny de Boully, et Felix, son infortuné petit garçon, repose, quelques moments, dans cette cour carrée des Invalides", a-t-il estimé.

"Merci à ce juste qui a brisé l'enchainement des morts et libéré tant de paroles", "la France lui devait cela", a-t-il conclu.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Claude Lanzmann le 14 février 2013 lors de la réception d'un Ours d'Or au festival de Berlin

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-