Immigration: "Il est temps d'en finir avec la lepénisation des esprits", pour Olivier Faure

Immigration: "Il est temps d'en finir avec la lepénisation des esprits", pour Olivier Faure

Publié le 17/02/2018 à 17:11 - Mise à jour à 17:12
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le patron des députés PS, Olivier Faure, appelle, à quelques jours de la présentation du projet de loi asile-immigration, à "en finir avec la lepénisation des esprits" et la "logique du soupçon qui consiste à imaginer derrière chaque réfugié un délinquant ou un terroriste".

"Il est temps d'en finir avec la lepénisation des esprits. Cela fait trop longtemps que la peur l'emporte sur la raison. La vérité c'est que nous n'accueillons même pas +notre part de la misère du monde+", écrit M. Faure dans une tribune publiée sur Facebook.

"Nous devons rompre avec cette logique du soupçon qui consiste à imaginer derrière chaque réfugié un délinquant ou un terroriste", poursuit-il.

"Il est un moment où les consciences muettes deviennent des lâchetés", affirme le candidat au poste de premier secrétaire du PS. "La politique exige de la clarté. Du courage aussi. Je ne pensais pas qu'un jour être simplement humain exigerait du courage".

Olivier Faure indique avoir rencontré, à la Croix Rouge de Bobigny (Seine-Saint-Denis), des personnels qui prennent en charge les mineurs non accompagnés (MNA), ainsi que les personnels du Centre d'hébergement d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

"Derrière les sigles impersonnels, derrière le qualificatif de +migrants+, on finirait par oublier que ce sont des êtres humains dont on parle; que s'agissant des +MNA+ ce sont encore des enfants attendant leur mise à l'abri", souligne-il.

Il juge "urgent que l'Etat vienne relayer financièrement les conseils départementaux", qui "supportent pratiquement seuls le poids financier" de la prise en charge de ces mineurs.

Le député de Seine-et-Marne affirme encore que "la distinction habile du gouvernement entre +migrants relevant du droit d'asile+ et +migrants économiques+ est une ineptie". "Ce sont des corps identiquement brisés, humiliés et vulnérables qu'il faut relever".

Il dénonce "cette vision comptable de court terme qui ignore à la fois tout humanisme et rend impraticable toute intégration". "Il y a parmi ces exilés des médecins, des ingénieurs, des boulangers, des agriculteurs qui pourraient faire notre richesse et nous les considérons comme un +stock+ dont il faudrait se limiter à gérer les flux d'entrants et de sortants !", dénonce-t-il.

Le texte "pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif" sera présenté mercredi en Conseil des ministres et débattu à l'Assemblée en avril.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le patron des députés PS, Olivier Faure, appelle, à quelques jours de la présentation du projet de loi asile-immigration, à "en finir avec la lepénisation des esprits".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-