Interpellation de quatre adolescentes, soupçonnées d'un projet d'attentat, par les services antiterroristes

Interpellation de quatre adolescentes, soupçonnées d'un projet d'attentat, par les services antiterroristes

Publié le 28/02/2017 à 17:10 - Mise à jour à 21:34
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Quatre jeunes filles, soupçonnées d'être en lien "avec des personnes impliquées dans des filières terroristes", ont été interpellées mardi par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a-t-on appris de sources concordantes.

Âgées de 14 à 18 ans, elles ont été interpellées notamment dans l'Oise et en région parisienne, a-t-on appris de source judiciaire.

L'une d'entre elles, née en janvier 1999, a été arrêtée par les services antiterroristes à Creil (Oise), ont précisé la source judiciaire et des sources proches de l'enquête, confirmant une information de France 3 Hauts-de-France. Une autre est née à Mulhouse, dans l'est de la France.

Ces jeunes filles sont suspectées d'avoir été en lien, notamment via les réseaux sociaux, "avec des personnes impliquées dans des filières terroristes" présentes entre autres dans la zone irako-syrienne, selon des sources.

Elle étaient soupçonnées de participer à une chaîne de discussion sur la messagerie cryptée Telegram, chaîne qui a été en lien avec celle du jihadiste français Rachid Kassim, a déclaré la source judiciaire.

Ces échanges sur Telegram, messagerie prisée des jihadistes, peuvent laisser supposer la possibilité qu'elles envisageaient la préparation d'actions violentes, a-t-on indiqué de source proche de l'enquête.

L'enquête devra déterminer si ces jeunes femmes, qui présentent des "profils à risque", avaient la volonté de partir sur une zone de combat au Moyen-Orient ou si elles envisageaient de commettre un acte de nature terroriste en France, a souligné de son côté l'une des sources.

Réalisées sur commission rogatoire d'un juge d'instruction antiterroriste, ces interpellations ont eu lieu dans le cadre d'une information judiciaire sur une autre mineure, une adolescente de 16 ans arrêtée en août 2016 à Melun (Seine-et-Marne).

Elle avait été interpellée alors qu'elle se disait prête à commettre une action violente au nom du jihad, dans les messages qu'elle envoyait sur le compte qu'elle administrait sur Telegram.

Membre du groupe jihadiste État islamique (EI) et considéré comme l'inspirateur de plusieurs attentats en France, Rachid Kassim a été vraisemblablement tué courant février dans un bombardement de la coalition contre l'EI près de Mossoul, en Irak, selon des sources américaines et françaises.

La France, qui participe à la coalition anti-EI conduite par les États-Unis en Irak et en Syrie, a été frappée depuis 2015 par une vague d'attentats ayant fait 238 morts.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ces adolescentes sont suspectées d'avoir été en lien, notamment via les réseaux sociaux, "avec des personnes impliquées dans des filières terroristes" présentes entre autres dans l

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-