La circulation des deux-roues entre les files de voitures interdite à partir du 1er février

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La circulation des deux-roues entre les files de voitures interdite à partir du 1er février

Publié le 27/01/2021 à 19:08 - Mise à jour à 20:32
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

La circulation des deux-roues motorisés entre deux files de voitures, qui était expérimentée depuis 2016 dans 11 départements dont l'Ile-de-France, sera interdite à partir du 1er février, a annoncé mercredi la délégation à la Sécurité routière.

Cette expérimentation, qui a eu lieu sur certaines routes en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône, en Gironde et dans le Rhône, s'achève le 31 janvier. L'objectif était de tenter d'encadrer cette pratique très répandue chez les motards. Mais, pour la délégation à la sécurité routière, le bilan de l'accidentalité est "décevant".

Un rapport "montre que l'accidentalité des deux-roues motorisés a augmenté de 12% sur les routes où l'expérimentation de la circulation inter-files (CIF) a eu lieu alors qu'elle a baissé de 10% sur les autres routes des départements concernés", selon un communiqué de la délégation à la Sécurité routière.

Les conclusions de ce rapport "ne permettent pas de pouvoir intégrer aujourd'hui la circulation inter-file dans le code de la route".

"L'objectif de cette expérimentation était de diminuer l'accidentalité des deux-roues motorisés en encadrant la pratique de la circulation inter-files", souligne la déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Marie Gautier-Melleray. "Or, le résultat n'est pas à la hauteur de nos espérances puisque le ratio d'accidents sur les réseaux CIF par rapport aux autres réseaux a significativement augmenté dans une zone et est en légère hausse ailleurs", poursuit-elle.

La déléguée demande "une nouvelle expérimentation, avec des règles adaptées, afin de pérenniser cette pratique en toute sécurité". Cette seconde expérimentation, qui nécessite un nouveau décret, pourrait notamment intégrer "l'élargissement des zones géographiques concernées, une communication adaptée et continue pour parfaire la pédagogie de tous les usagers de la route sur le sujet".

Les usagers de deux-roues motorisés représentaient 23,1% des décès en 2019 alors que leur part dans le trafic routier était de 2 %. A kilométrage parcouru identique, le risque de perdre la vie pour un conducteur de deux-roues est 22 fois plus élevé que pour les usagers de véhicules légers.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le périphérique parisien le 18 décembre 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-