La police demande aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La police demande aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture

Publié le 06/03/2019 à 11:38 - Mise à jour à 12:38
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Lyon
-A +A

La police de Lyon a demandé mercredi aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture d'un homme de 28 ans circulant sur les réseaux sociaux qui a conduit à la découverte d'un cadavre "pieds et poings liés".

En milieu d'après-midi mardi, un homme appelle la police pour lui indiquer qu'il venait de voir sur Messenger une vidéo montrant un de ses amis poignardé et tué.

Un peu plus tard, dépêchés sur les pentes de la Croix-Rousse, les pompiers découvraient effectivement le cadavre d'un homme "pieds et poings liés" présentant huit plaies sur le dos.

Selon le parquet de Lyon, un autre homme était également agressé sur cette vidéo mais n'a pas été identifié ni retrouvé pour l'heure.

"La victime décédée, de nationalité algérienne, présente sur l'agglomération lyonnaise depuis au moins 3 ans, était défavorablement connue pour avoir été condamnée à plusieurs reprises pour vols aggravés et violences", détaille le procureur de Lyon, Nicolas Jacquet, dans un communiqué. Une autopsie doit être pratiquée mercredi.

L'enquête pour "meurtre précédé, accompagné ou suivi d'actes de torture commis en bande organisée" a été confiée à la police judiciaire de Lyon, ajoute-t-il.

Mercredi matin, la vidéo circulait toujours sur Internet selon la police qui a tweeté : "Vous êtes nombreux à nous signaler une vidéo de torture. Une enquête a été ouverte par la #Police judiciaire de #Lyon et les policiers de #Pharos sont mobilisés pour faire retirer la vidéo. NE RELAYEZ PAS ces images choquantes !".

La plate-forme Pharos du ministère de l'Intérieur est chargée de la lutte contre les contenus illicites sur internet.

Auteur(s): Par AFP - Lyon

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police demande aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-