La population carcérale en hausse avec 63.802 détenus au 1er février

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La population carcérale en hausse avec 63.802 détenus au 1er février

Publié le 01/03/2021 à 10:36 - Mise à jour à 10:38
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Les prisons françaises comptaient au 1er février 63.802 détenus, un nombre en hausse par rapport au mois précédent, selon les données statistiques du ministère de la Justice consultées par l'AFP lundi.

Il y avait 62.673 détenus au 1er janvier. La hausse a été de 1.129 personnes entre janvier et février.

Avec 60.783 places opérationnelles dans les 188 prisons de France, la densité carcérale globale s'établit au 1er février à 105%, contre 103,4% le mois précédent.

Cette densité est de 122,7% dans les maisons d'arrêt, où sont incarcérés les prisonniers en attente de jugement et ceux condamnés à de courtes peines.

Au 1er février, 740 détenus étaient contraints de dormir sur un matelas par terre. Ce nombre, qui permet de mesurer la surpopulation, est en hausse depuis plusieurs mois (422 matelas posés au sol le 1er juillet, 587 le 1er octobre et 688 le 1er janvier).

Parmi les détenus, 18.659 sont prévenus, c'est-à-dire écroués dans l'attente de leur jugement, soit un peu moins du tiers de la population carcérale.

Le nombre de femmes écrouées est en hausse de 4% sur un mois, tout comme celui des mineurs (+2,2%).

Au total, 76.999 personnes étaient placées sous écrou au 1er février, dont 13.197 non détenues et faisant l'objet d'un placement sous surveillance électronique ou d'un placement à l'extérieur.

La population carcérale avait connu une baisse significative et inédite pendant le confinement du printemps 2020, en raison d'une réduction de la délinquance et de mesures de libérations anticipées prises par le gouvernement pour éviter une propagation de l'épidémie de Covid-19 en détention.

Le nombre de détenus était ainsi passé de 72.575 le 16 mars 2020 - un record - à 59.463 deux mois plus tard. La population carcérale se situe au-delà des 62.000 prisonniers depuis octobre.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le quartier des femmes de la prison de Fresnes, en région parisienne, en juillet 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-