Le "Beauvau de la sécurité" commencera le 1er février, selon les syndicats

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le "Beauvau de la sécurité" commencera le 1er février, selon les syndicats

Publié le 25/01/2021 à 16:31 - Mise à jour à 16:44
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le "Beauvau de la sécurité", grande concertation nationale consacrée à la police et la gendarmerie et qui s'étalera sur plusieurs mois, commencera le lundi 1er février, ont indiqué lundi à l'AFP des syndicats de police informés par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Le lancement de la consultation, annoncée par Emmanuel Macron, doit avoir lieu en présence du Premier ministre Jean Castex, ont précisé à l'AFP trois syndicats de police.

Des débats auront lieu tous les quinze jours autour des "sept péchés capitaux" de la police exposés par Gérald Darmanin fin novembre devant la commission des lois de l'Assemblée nationale.

Les débats doivent débuter le 8 février sur les relations entre forces de l'ordre et population, puis ils seront, le 22 février, consacrés à la question de l'encadrement. Viendront ensuite la formation, puis la relation à l'autorité judiciaire en mars, en présence du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. Seront ensuite abordés en avril et mai les sujets, entre autres, des moyens humains et matériels et des inspections, comme l'IGPN, ont détaillé les syndicats.

Des élus et personnalités doivent être présents à ces débats: des membres de la Commission nationale Informatique et Libertés (Cnil), des services du Défenseur des droits ou des syndicalistes comme Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, ou Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, ont encore dit les syndicats.

Ces débats s'accompagneront de "30 déplacements" du ministre de l'Intérieur dans plusieurs villes de France, à la rencontre notamment des policiers et gendarmes locaux.

Contacté en début d'après-midi, le ministère de l'Intérieur n'a pas donné suite aux sollicitations de l'AFP.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale à Paris le 19 janvier 2021

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-