Le budget de l'Education nationale en hausse de 1,4 milliard en 2018

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le budget de l'Education nationale en hausse de 1,4 milliard en 2018

Publié le 27/09/2017 à 08:52 - Mise à jour à 14:20
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

La hausse du budget de l'Education, qui reste le premier de l'Etat, sera d'environ 1,3 milliard d'euros l'an prochain, à 51,3 milliards, selon le projet de loi de finances présenté mercredi.

Interrogé dans la matinée sur CNews, le ministre Jean-Michel Blanquer avait évoqué une hausse d'"environ 1,4 milliard".

Le budget est prévu à 51,3 milliards d'euros l'an prochain, hors pensions et retraites. Pour 2019, la prévision est de 52,1 milliards et pour 2020 de 52,6 milliards.

"C'est le budget numéro un de la nation, ça le reste", s'est félicité le ministre.

"Ce gouvernement ne choisit pas simplement de mettre de l'argent en plus, mais aussi d'avoir des priorités, par exemple ce qu'on a fait sur l'école primaire, (...) et on met des moyens au service de ces priorités", a-t-il souligné, en référence notamment au dédoublement des classes de CP dans les quartiers très défavorisés (REP+).

Cette mesure doit, d'ici 2019, concerner 11.100 classes de CP et CE1.

La mise en oeuvre du plan de recrutement du précédent gouvernement s'achèvera cette année, avec 11.802 embauches. François Hollande avait promis 60.000 créations de postes dans l'enseignement durant le quinquennat, dont 54.000 dans l'Education nationale, 5.000 dans l'enseignement supérieur et 1.000 dans l'enseignement agricole, après 80.000 suppressions sous Nicolas Sarkozy.

"On doit savoir faire des économies sur certains sujets pour mieux dépenser sur d'autres. Avec un million d'agents, j'ai des marges de manœuvre", a affirmé M. Blanquer. "Si j'ai une priorité - j'en ai quelques-unes - la première, c'est l'école primaire", a-t-il réaffirmé.

Un plan quinquennal de recrutement de 22.500 accompagnants d'élèves en situation de handicap, à raison de 4.500 par an à compter de 2018, est par ailleurs prévu.

Pour la mise en œuvre du dispositif "devoirs faits", qui permettra aux collégiens de faire leurs devoirs dans le cadre de l'établissement, 20.000 volontaires du service civique seront mobilisés.

"L'attractivité et la stabilité de l'exercice des fonctions en REP+ seront renforcées par une revalorisation progressive des indemnités versées aux personnels concernés", souligne aussi le projet de budget, sans préciser toutefois de calendrier. Une prime annuelle de 3.000 euros aux instituteurs en REP+ était une promesse d'Emmanuel Macron.

Outre le budget de l'Education nationale, celui de l'Enseignement supérieur et de la recherche sera en hausse de 700 millions d'euros par rapport à 2018, selon le projet de loi de finances. Il passera de 26,7 milliards d'euros en 2017 à 27,4 milliards l'an prochain.

Près de 200 millions d'euros supplémentaires sont prévus pour augmenter l'accueil des étudiants dans les universités.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, le 25 septembre 2017 à l'Hôtel Matignon, à Paris

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-