"Le confinement de l'Ile-de-France n'est pas d'actualité" assure Jérôme Salomon

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Le confinement de l'Ile-de-France n'est pas d'actualité" assure Jérôme Salomon

Publié le 09/03/2021 à 08:07 - Mise à jour à 08:44
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

"Le confinement de l'Ile-de-France n'est pas d'actualité", a assuré mardi le directeur général de la santé Jérôme Salomon sur RTL, malgré une "très forte tension" dans les hôpitaux liée au virus du Covid-19.

"Cette mesure de dernier recours serait proposée au gouvernement et au chef de l'Etat si nous avions l'impression que l'hôpital ne pouvait pas tenir", a-t-il expliqué. "Nous sommes en très forte tension, nous libérons des lits (...) et nous suivons la situation jour après jour", a-t-il poursuivi.

L'Agence régionale de santé d'Ile-de-France a ordonné lundi aux hôpitaux et cliniques de déprogrammer 40% de leurs activités médicales et chirurgicales les moins urgentes.

Lundi, le directeur général de l'ARS de l'Ile-de-France avait indiqué que les hôpitaux de cette région comptaient 973 patients Covid, pour "environ 1.050 lits disponibles" pour ces malades, plaçant ainsi les établissements "dans une situation de tension très forte".

A ce rythme, le palier de 1.127 lits disponibles précédemment fixé - et pas atteint à ce jour - devrait être dépassé cette semaine, avait-il ajouté.

La situation sur l'ensemble du territoire, et notamment l'Ile-de-France, sera réexaminée lors du conseil de défense sanitaire prévu mercredi, avait indiqué lundi à l'AFP le ministère de la Santé.

Revenant sur la polémique de lundi, à savoir le coup de sang des médecins libéraux après la décision de la direction générale de la Santé d'autoriser les pharmaciens à passer commande du vaccin AstraZeneca cette semaine, mais pas les médecins libéraux, Jérôme Salomon a tenu à "rassurer" ces professionnels.

"Ils ont déjà commandé 800.000 doses pour leurs patients éligibles, il y en aura 800.000 de plus. Il y aura donc 1,6 million de patients à vacciner dans les prochains" jours, a-t-il déclaré.

Furieux, le syndicat MG France et le SML avaient demandé la démission du directeur général de la Santé.

Ce dernier voit "dans cette réaction épidermique de (ses) confrères comme un signe d'engagement, d'énergie pour la vaccination", a-t-il dit sur RTL, excluant de démissionner.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La population parisienne, profitant du soleil au jardin des Tuileries à Paris, le 23 février 2021, malgré l'épidémie de covid-19

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-