Le DAL manifeste à Paris contre la disparition du ministère du Logement

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le DAL manifeste à Paris contre la disparition du ministère du Logement

Publié le 24/05/2017 à 19:24 - Mise à jour à 19:30
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Une centaine de militants de Droit au Logement ont manifesté mercredi pour dénoncer l'absence d'un ministère du Logement au sein du nouveau gouvernement, et pour défendre les droits des locataires.

Les manifestants, rassemblées place du Palais Royal à Paris, ont commencé à défiler vers 18H00 derrière des banderoles jaunes proclamant "Application de la loi Dalo, un toit c’est un droit" et "Baisse des loyers, stop aux expulsions", en direction de ce qu’ils appellent le ministère "fantôme" du Logement, le ministère de la Cohésion des territoires, situé dans le VIIe arrondissement.

"Qu'est-ce qu’on veut? Des logements! Pour qui? Pour tous! Pour quand? Maintenant!" scandaient les manifestants.

"La cohésion des territoires, on ne sait pas très bien ce que ça veut dire", a déclaré sur place à l’AFP Jean-Baptiste Eyraud, porte parole du DAL.

"On a des inquiétudes sérieuses quant à la volonté d’Emmanuel Macron et du gouvernement de s’attaquer à la crise du logement et au logement cher", a-t-il ajouté, voyant dans le programme du nouveau président "un soutien franc et massif aux promoteurs immobiliers, avec la production de logements privés".

"Ce dont on a besoin aujourd'hui, c’est de construire des logements sociaux en grand nombre, d'arrêter les expulsions, de baisser les loyers. Il faut mener une politique sociale du logement", a-t-il exposé.

Dans un communiqué appelant à cette marche, le DAL avait regretté que le président Macron ait "fait la peau au ministère du Logement, réclamée notamment par les milieux de l'immobilier", et placé les politiques du logement, la lutte contre la crise du logement et le logement cher en marge des politiques".

D'autres acteurs associatifs avaient eux aussi déploré l'absence d'un ministère du logement dans le nouveau gouvernement, la fondation Abbé Pierre se demandant si Emmanuel Macron avait "déjà oublié les mal-logés".

La Fédération des acteurs de la solidarité, qui regroupe plus de 850 associations de lutte contre l'exclusion avait prié le gouvernement de "réaffirmer rapidement la priorité gouvernementale donnée à l'accès au logement des personnes en difficulté".

Le DAL milite notamment pour l'arrêt des expulsions, le respect de la loi sur le droit au logement opposable (Dalo), le respect du droit à l'hébergement, la réquisition des logements vacants, la baisse des loyers et la taxation de la spéculation.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Baptiste Eyraud, porte parole du DAL, s'adresse aux personnes manifestants contre l'absence d'un ministère du Logement au sein du nouveau gouvernement, à Paris, le 24 mai 2017

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-