Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre victime d'une cyberattaque, des usines fermées

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre victime d'une cyberattaque, des usines fermées

Publié le 31/03/2021 à 21:29 - Mise à jour le 01/04/2021 à 07:52
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Castres
-A +A

Le groupe pharmaceutique et cosmétique Pierre Fabre a été victime d'une cyberattaque et certains sites de production sont à l'arrêt, a indiqué mercredi à l'AFP le troisième laboratoire français.

"Une partie des activités de production a été arrêtée", a affirmé une responsable de la communication du groupe, sans en donner l'ampleur.

Le groupe, basé à Castres (Tarn), compte près de 10.000 salariés dans le monde --plus de 6.000 en France-- répartis sur une cinquantaine de sites, dont 15 principaux en France.

La cyberattaque a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, selon la direction, confirmant une information de France Bleu Occitanie. "La distribution des produits n'est toutefois pas interrompue", a-t-elle précisé.

Une affirmation contredite par un des salariés travaillant au centre de distribution de Muret, souhaitant garder l'anonymat.

"Suite à l'incident informatique, l'activité est totalement arrêtée. Aussi, une journée de congé payé 2020 ou de récupération est imposée pour la journée du 1er avril", peut-on lire sur le texto envoyé par la direction à ce salarié, et consulté par l'AFP.

La direction a fait savoir que les équipes techniques étaient "à pied d'oeuvre pour rétablir la situation au plus vite".

Pierre Fabre, groupe non coté en Bourse, a réalisé un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros en 2020, dont 65% à l'international. Il compte plusieurs segments d'activité, la dermo-cosmétique constituant la majorité de ses ventes (environ 60%).

Pierre Fabre, pharmacien né à Castres (Tarn), avait fondé en 1962 cette entreprise qui est devenue un géant du secteur de la pharmacie et des cosmétiques. Il est décédé en juillet 2013.

Le groupe s'est développé à l'international mais reste très implanté dans le Tarn, avec des sites industriels près de Castres et de Lavaur notamment.

Auteur(s): Par AFP - Castres

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le site du groupe Pierre Fabre, à Gien dans le Loiret, le 21 mars 2018

Newsletter





Commentaires

-