UE: Pas d'accord définitif sur la PAC à Bruxelles

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

UE: Pas d'accord définitif sur la PAC à Bruxelles

Publié le 21/02/2020 à 09:52 - Mise à jour à 11:58
© Alain JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

"Aucun accord définitif" sur le budget de la politique agricole commune (PAC) "n'a encore été acté" entre les pays de l'Union européenne, a reconnu vendredi le ministère français de l'Agriculture, revenant ainsi sur des propos tenus précédemment par le ministre Didier Guillaume.

Alors qu'un sommet sur le budget de l'UE est toujours en cours à Bruxelles, "la base de négociation (pour la France, NDLR) repose bien sur un maintien du budget de la PAC, mais tous les pays ne sont pas d'accord et aucun accord définitif n'a encore été acté", a indiqué un porte-parole du ministre à l'AFP.

"Rien n'est fait, aucun montant n'a été acté. La PAC a été attaquée par plusieurs pays. C'est notre priorité, donc on se bat", a abondé une source diplomatique française à Bruxelles.

Le ministre français de l'Agriculture avait affirmé plus tôt vendredi sur LCI que la France avait "obtenu" au sommet de Bruxelles un maintien du budget actuel de la politique agricole commune (PAC) pour la période 2021-2027.

"Nous avons gagné la première bataille, la Commission avait fait une proposition pas tolérable" de "370 milliards d'euros" alors que la dépense de l'UE pour son agriculture est de "375 milliards" sur la période actuelle (...) le président de la République a déjà obtenu les 375 milliards", avait-il dit.

Le volet agricole avec la PAC représente la plus grosse partie du budget de l'Union européenne.

Avec le Brexit, le budget agricole va mécaniquement baisser, mais certains pays de l'union veulent en plus piocher dedans pour financer d'autres priorités, environnementales pour certains pays du nord, ou migratoires pour d'autres pays. Alors que pour la France, la priorité doit être au maintien de la PAC.

M. Guillaume a aussi souligné la nécessité de "faire baisser la tension" chez les agriculteurs français à la veille de l'inauguration du salon de l'agriculture.

Emmanuel Macron "est à Bruxelles, il va passer deux jours, deux nuits, et peut-être que si les débats se poursuivent à Bruxelles, il ne sera pas là demain matin pour l'inauguration (du Salon de l'agriculture NDLR) pour défendre le budget de la PAC", avait averti le ministre vendredi sur LCI.

Il a enjoint les agriculteurs à ne pas perturber le salon. "On a rarement vu des organisateurs perturber leur propre salon, ne sabotez pas votre plus belle vitrine de l'année", a-t-il dit.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le ministre français de l'Agriculture Didier Guillaume à l'Elysée, le 12 février 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-