Le rappeur Kaaris s'excuse au procès de la rixe avec Booba à Orly

Le rappeur Kaaris s'excuse au procès de la rixe avec Booba à Orly

Publié le 06/09/2018 à 17:42 - Mise à jour à 17:56
© Benoit PEYRUCQ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Créteil

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le rappeur Kaaris, jugé pour sa rixe avec son rival Booba à l'aéroport d'Orly début août, a présenté ses excuses jeudi à l'ouverture de son procès devant le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne).

"C'est pas bien ce qui s'est passé en fait, je présente mes excuses aux personnes choquées par les images", a-t-il déclaré à la barre, en préalable à l'examen de l'affaire.

"Quelques minutes avant, je faisais des photos avec des familles. (...) Comme j'ai toujours dit, je ne suis pas à l'origine de cette rixe", a assuré l'artiste, en chemise blanche immaculée.

"J'ai donné des coups pour me défendre", a-t-il complété, en prônant désormais "l'apaisement".

Booba, chemise à carreaux, n'a lui fait aucun commentaire à la barre.

Marqué par la présence de nombreux fans à l'extérieur de la salle et une forte présence policière, le procès des deux rivaux a subi un faux-départ. Le tribunal n'avait pas prévu de traducteur pour un proche de Booba, le rappeur Gato Da Bato.

Cette rixe à Orly a déjà valu trois semaines de détention provisoire à Booba et Kaaris. Ils sont poursuivis pour violences aggravées et vols en réunion, avec neuf membres de leurs clans respectifs impliqués dans la bagarre. Tous risquent jusqu'à 10 ans de prison.

Auteur(s): Par AFP - Créteil

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Croquis d'audience représentant Booba (G) et Kaaris (D), lors de leur procès le 6 septembre 2018 à Créteil

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-