Le squelette du cheval de Napoléon au-dessus de son tombeau suscite la polémique

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le squelette du cheval de Napoléon au-dessus de son tombeau suscite la polémique

Publié le 08/05/2021 à 11:57 - Mise à jour à 14:00
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Une reproduction du squelette du cheval préféré de Napoléon, Marengo, suspendu au-dessus de son tombeau aux Invalides: l'installation de l'artiste contemporain Pascal Convert suscite l'indignation de fans de l'Empereur, en pleine commémoration du deuxième centenaire de sa mort.

"Mémento Marengo" a été installé dans le cadre du parcours "Napoléon? Encore!" aux Invalides, à Paris, auxquels ont été invités à participer une trentaine d'artistes contemporains - certains connus, de Georg Baselitz à Laurent Grasso-, d'autres très jeunes et émergents.

Le projet conduit depuis deux ans par Eric de Chassey, directeur de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA), était clair: donner pleine liberté aux artistes de s'exprimer dans la diversité. La majorité des oeuvres ont été créées pour le parcours.

Pascal Convert a repris un rite antique évoqué par Hérodote qui voulait que les chevaux accompagnent leur cavalier dans la mort, en reconstituant en 3D le squelette du pur-sang, conservé au National Army Museum de Londres.

Marengo était devenu le cheval préféré de Napoléon qui l’avait monté dans plusieurs batailles jusqu'à Waterloo en 1815, où il a été capturé par les troupes de Wellington.

"Cette oeuvre, explique Eric de Chassey à l'AFP, je savais qu'elle pourrait susciter des incompréhensions, mais elle est tout sauf irrespectueuse. Paradoxalement, cela permet une forme de réhumanisation de Napoléon. La réalité de la guerre c'est la mort. On a depuis l'Antiquité cette image des guerriers qui montent au ciel à cheval. Dans les tombes de l'Antiquité, le cavalier était enterré avec son cheval".

Les critiques ont fusé d'associations et des inconditionnels de l'Empereur.

Un tweet de Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, s'étonnait déjà du projet fin avril: "Réhumaniser Napoléon en suspendant un squelette de cheval en plastique au-dessus de son tombeau, on rêve!".

"Grotesque et choquant", tranche pour sa part l'historien Pierre Branda, lui aussi membre de la Fondation Napoléon, dans une tribune publiée par le quotidien Le Figaro.

D'autres artistes contemporains invités au Musée de l'armée n'ont pas hésité à ironiser et à démonter l'image du héros dans des salles toutes à la gloire de l'Empereur: Yan Pei-Ming montre Napoléon se couronnant lui-même, Damien Deroubaix le présente en esclave noir enchaîné, Pavel Pepperstein montre un Napoléon casqué inquiétant sur fond de bulbes de Moscou.

Ange Leccia propose une superbe installation filmique monumentale sur l'exil à Saint-Hélène, avec les cieux et la mer que Napoléon avait quotidiennement sous les yeux: "Ce qui m'a intéressé, c'est le Napoléon mélancolique, qui a perdu, qui n'est plus chez lui. Les hommes passent, la nature lave l'histoire", note l'artiste.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une reproduction en 3D du squelette du cheval préféré de Napoléon, Marengo, de l'artiste Pascal Convert, suspendue au-dessus du tombeau de Napoléon aux Invalides, le 7 mai 2021 à P

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-