Le terrorisme devient le premier sujet de préoccupation des Français, devant le chômage

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le terrorisme devient le premier sujet de préoccupation des Français, devant le chômage

Publié le 07/12/2017 à 02:30 - Mise à jour à 11:26
©Miguel Medina/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le terrorisme est le premier sujet de préoccupation des Français et devance pour la première fois depuis 2006 le chômage, selon une enquête annuelle publiée jeudi sur le ressenti face à l'insécurité.

Il s'agit de la onzième enquête annuelle dite de "victimation" portant sur l'année 2016, publiée par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et l'Institut national de la statistique (Insee).

Cette enquête permet de mesurer l'évolution de la délinquance au-delà des seules statistiques administratives de la police et de la gendarmerie, en sondant 16.000 Français de 14 ans et plus, qui ne portent pas systématiquement plainte lorsqu'ils sont victimes.

"En 2017, une personne sur trois cite le terrorisme et les attentats comme le problème le plus préoccupant pour la société française (32%)", selon cette étude. Pour la première fois depuis 2006, la "proportion de personnes inquiètes à cause du terrorisme prend le pas sur celle mesurée pour le chômage (23%)", poursuit l'étude.

Pour autant, les Français déclarent être moins préoccupés par la délinquance (9% en 2017 contre un peu un peu moins de 14% en 2014).

Une nouvelle fois, l'étude met en évidence des taux de plainte variables selon le type de faits. Si les atteintes aux biens sont celles pour lesquelles les taux de plaintes sont les plus élevées (75%), les violences sont suivies d'une plainte dans moins de 30% des cas. Ce taux tombe à moins de 15% lorsqu'il s'agit de violences sexuelles ou de violences dans le ménage ou au sein du couple.

Parmi les indicateurs à la baisse, l'étude relève le recul en 2016 des cambriolages et tentatives de cambriolages, amorcé en 2015. L'étude estime à 470.000 le nombre de ménages victimes contre 550.000 en 2014.

Les violences physiques hors ménage connaissent aussi une baisse significative en 2016 (610.000 victimes estimées contre 770.000 en 2015).

Après avoir augmenté jusqu'en 2013 (372.000 victimes), le nombre de personnes ayant subi un vol ou une tentative de vol avec violence, qui avait significativement baissé en 2014, continue à décroitre en 2016 avec 186.000 victimes. Dans 40% des cas de vols violents, un téléphone portable était convoité par l'agresseur.

L'enquête souligne aussi la forte hausse depuis 2010 des débits frauduleux sur les comptes bancaires: un peu plus de 1,2 million de ménages possédant un compte bancaire ont déclaré en avoir subi un.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le terrorisme est le premier sujet de préoccupation des Français et devance pour la première fois depuis 2006 le chômage.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-