Le tueur en série Michel Fourniret entendu sur les meurtres de deux femmes

Le tueur en série Michel Fourniret entendu sur les meurtres de deux femmes

Publié le 16/02/2018 à 15:19 - Mise à jour à 15:40
© ALAIN JULIEN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le tueur en série Michel Fourniret a été entendu la semaine dernière par un juge d'instruction à Paris et a reconnu avoir "croisé la route" de deux femmes tuées au début des années 90, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domece, a-t-on appris de source proche de l'enquête, confirmant une information de M6.

Condamné à la perpétuité en 2008 pour sept meurtres de jeunes filles, Michel Fourniret a été auditionné dans le plus grand secret au palais de justice, rapporte M6.

Celui qu'on surnomme "l'ogre des Ardennes" a fait des aveux "elliptiques", selon des informations de M6, confirmées par une source proche de l'enquête.

Michel Fourniret a été une nouvelle fois entendu jeudi, et les avocats des familles des victimes ont été convoqués vendredi par le juge d'instruction en charge du dossier, précise le site internet de la chaîne.

Contacté par l’AFP, le parquet de Paris n’a pas souhaité faire de commentaires.

Michel Fourniret avait été mis en examen en 2008 pour les enlèvements et les assassinats de ces deux femmes, mais la cour d'appel avait finalement ordonné un non-lieu à son encontre, le 14 septembre 2011.

Le 17 mai 1990, le corps de Joanna Parrish, alors assistante d'anglais au lycée Jacques-Aymot d'Auxerre, avait été retrouvé à Moneteau (Yonne). La jeune femme était nue et l'autopsie avait révélé qu'elle avait été violée et battue avant sa mort.

Michel Fourniret a toujours contesté son implication dans cette affaire, y compris pendant son procès devant la cour d'assises des Ardennes, où il a été condamné le 28 mai 2008, à la perpétuité incompressible pour sept meurtres. Son ex-femme Monique Olivier a, elle, été condamnée à la perpétuité, accompagnée d'une mesure de sûreté de 28 ans, pour sa complicité dans cinq meurtres.

Marie-Angèle Domece était une jeune handicapée mentale, qui avait disparu le 8 juillet 1988 dans l'Yonne, à l'âge de 19 ans. Son corps n'avait jamais été retrouvé. Une disparition sur laquelle Michel Fourniret avait été interrogé dès juin 2007.

En mars 2008, Michel Fourniret avait été mis en examen dans cette affaire, pour enlèvement et assassinat, après avoir été dénoncé à deux reprises par son épouse Monique Olivier, qui s'était par la suite rétractée.

En juin 2012, la cour d'appel de Paris avait annulé l'ordonnance de non-lieu dans l'affaire Joanna Parrish et demandé aux juges de rouvrir l'instruction sur la base de nouvelles pistes.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Michel Fourniret, le 29 mai 2008, arrive au tribunal de Charleville-Mézières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-