L'entourage sulfureux de Marine Le Pen, dans la lumière malgré lui

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

L'entourage sulfureux de Marine Le Pen, dans la lumière malgré lui

Publié le 17/03/2017 à 19:04 - Mise à jour à 19:19
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Ce sont ses "amis" de l'ombre, mais ils prennent malgré eux la lumière: Frédéric Chatillon, Philippe Péninque ou Axel Loustau... plusieurs proches de Marine Le Pen, souvent au coeur de sa campagne 2017, sont visés par la justice financière ou par de nouveaux soupçons d'antisémitisme.

Patron du Gud, le syndicat étudiant d'extrême droite, au début des années 1990, Frédéric Chatillon, ami de 20 ans de Marine Le Pen qui joue volontiers au "bad boy", s'est reconverti dans les affaires en fondant une nébuleuse d'entreprises avec pour vaisseau-amiral Riwal.

M. Chatillon, cette société, le FN et deux de ses principaux dirigeants sont renvoyés en correctionnelle pour le financement des campagnes 2012. Il vient d'être mis en examen dans l'enquête sur les municipales, européennes et départementales 2014-2015.

Cet inconditionnel de Marine Le Pen est plutôt discret dans les évènements frontistes, mais prolixe sur Twitter et Facebook, où il pose en photo en 2012 avec "une petite bière à la santé" de l'ambassadeur américain Christopher Stevens... tué cinq jours plus tôt dans une attaque en Libye.

En septembre 2009, M. Chatillon avait accompagné au tribunal correctionnel Dieudonné et l'historien révisionniste Robert Faurisson, qui nie l'existence des chambres à gaz nazies. Il racontait la même année dans un documentaire ses visites passées "galvanisantes" à Leon Degrelle, responsable collaborationniste belge pendant la Seconde guerre mondiale.

Dans un livre sorti mercredi, "Marine est au courant de tout" (Flammarion), relayé par un Envoyé Spécial, jeudi sur France 2, des témoignages, dont celui de l'eurodéputé ex-FN Aymeric Chauprade, accusent M. Chatillon d'antisémitisme, voire de vouer une admiration pour le nazisme. L'homme d'affaires et ses amis parlent "tout le temps" des juifs, certifie l'un des témoins, anonyme.

- Mme Le Pen 'ne lâche pas ses amis' -

"L'omniprésent monsieur Chatillon", comme l'appelle un proche de Marine Le Pen, serait salarié de la campagne présidentielle, d'après un haut dirigeant de celle-ci, ou a minima titulaire d'un rôle-clé dans la logistique de la campagne. Il n'est "même plus planqué" se désole un frontiste.

Outre M. Chatillon, son ami Axel Loustau, autre ancien du Gud, est élu régional FN francilien, trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, et membre du triumvirat chargé des finances de la présidentielle 2017.

"Mon général, c'est un très grand honneur", dit-il, filmé en 1992, à Léon Degrelle, lorsqu'il le rencontre en compagnie de M. Chatillon.

Les deux multiplient les blagues à double-sens sur leurs réseaux sociaux. "J'ai l'impression que ce n'est pas la semaine des dauphins", a ainsi réagi sur Facebook mercredi Frédéric Chatillon, après la sortie du livre, une référence systématique à ces cétacés qu'il présente comme un témoignage de sa bienveillance, mais interprétée par certains comme un clin d'oeil déguisé à Adolf Hitler, "Tonton Dolfi".

Un troisième homme, Philippe Péninque, conseiller de l'ombre de Marine Le Pen, est décrit dans le livre comme le "parrain de la bande".

"Je suis schizo, je marche à côté de moi", ironisait en 2014 cet avocat provocateur, ambivalent, devant l'AFP. Dans le livre, il qualifie de "punks" l'essayiste Alain Soral et le polémiste Dieudonné, plusieurs fois condamnés pour des propos antisémites.

Et il n'y a pas que les "gudards". Autre membre de l'équipe de campagne, l'ex-dirigeant identitaire niçois Philippe Vardon, désormais conseiller régional FN en Paca, a été accusé vendredi par Christian Estrosi, le patron LR de la région, d'être "héritier de Goebbels", le chef de la propagande nazie. M. Vardon a annoncé une plainte.

Marine Le Pen, elle, "ne lâche pas ses amis", comme le résume un historique. Chatillon, c'est un "copain. Ce n'est pas un conseiller politique, c'est un très bon professionnel", assurait-elle en 2014 à l'AFP.

Mais preuve que sa personnalité dérange, la nièce de Marine Le Pen, la députée Marion Maréchal-Le Pen, ou sa soeur, Yann Le Pen, chargée des grandes manifestations au FN, l'évitent au possible.

Quant à Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de la candidate FN à la présidentielle, il s'inquiète parfois de la place des "gudards" ou des Identitaires dans le parti.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marine Le Pen, le 15 mars 2017 à Saint Raphaël.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-