Les ouvriers d'autoroutes manifestent pour leur sécurité après "une année noire"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les ouvriers d'autoroutes manifestent pour leur sécurité après "une année noire"

Publié le 26/10/2017 à 18:39 - Mise à jour à 18:45
© PATRICK BERNARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Plus d'une centaine d'ouvriers autoroutiers ont manifesté jeudi à Paris pour réclamer davantage de moyens pour leur sécurité, après "une année noire" marquée par une recrudescence des accidents, et la mort d'un salarié percuté, a constaté une journaliste de l'AFP.

Ce rassemblement, à l'initiative de FO et SUD, s'est tenu à la mi-journée à proximité du siège de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) où se déroulait une commission de suivi de l'accord sur la sécurité du personnel autoroutier signé en 2012.

Des militants de la CGT et de la CFDT étaient également présents. Parallèlement, des expressions syndicales et des débrayages étaient prévus jeudi dans les sociétés d'autoroute.

En 2016, l'Asfa recensait 124 accidents matériels et corporels du personnel en intervention, soit un tous les trois jours en moyenne.

Le bilan 2017 s'annonce plus sombre puisque qu'elle dénombrait déjà en septembre 140 accidents, dont un mortel, ce qui n'était pas arrivé depuis 2014.

Selon Laurent Le Floch (Feets-FO), la profession n'avait pas manifesté depuis 1999 et cette journée d'action "fera date" pour les quelques milliers d'ouvriers autoroutiers français.

Il a appelé l'Asfa à "entendre" les salariés qui peuvent selon lui apporter des "solutions toutes simples" pour améliorer leur sécurité.

Outre la mise en place d'un "groupe de travail technique" associant les salariés, les syndicats réclament la généralisation à toutes les entreprises de la branche des "primes sous circulation" et le retour à un dispositif de cessation anticipée d'activité.

Une majorité des manifestants étaient issus du groupe Sanef (réseau Nord et Est). Parmi eux, Joanny Mucke, 54 ans, confie avoir "une boule au ventre" chaque matin, depuis qu'il "s'est fait taper sur l'A29" il y a deux ans par un camion, qui a percuté le fourgon dont il venait de sortir.

Cette manifestation était aussi, pour Julien Salama (SUD Sanef), l'occasion d'attirer l'attention sur le "manque de personnel" et la "fatigue" des salariés, qui "font des heures supplémentaires tous les jours" en raison des départs en retraite non remplacés.

Les sociétés d'autoroutes ont mené les 20 et 21 octobre une série d'actions de sensibilisation à la sécurité du personnel.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


En 2016, l'Asfa recensait 124 accidents matériels et corporels du personnel en intervention, soit un tous les trois jours en moyenne.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-