Les pires dispositifs anti-SDF "récompensés" par la Fondation Abbé Pierre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les pires dispositifs anti-SDF "récompensés" par la Fondation Abbé Pierre

Publié le 02/03/2020 à 22:00 - Mise à jour à 22:48
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Pics, barreaux, grilles, rochers sous les porches et sous les ponts ou encore arrêtés anti-mendicité: les pires dispositifs anti-SDF ont été ironiquement "récompensés" lundi soir par la Fondation Abbé Pierre (FAP), qui a notamment distingué Paris et Lyon.

Dans la catégorie "Fallait oser", le "Pic d'or du dispositif le plus décomplexé" a ainsi été remis à un rail de fer installé tout au long d'une bordure d'un jardin à Lyon, pour prévenir l'installation de sans-abri.

Des poteaux en métal plantés dans l'entrée d'un immeuble du Xe arrondissement de la capitale pour empêcher les SDF de s'abriter et baptisés "les champignons de Paris" ont, eux, remporté le prix du "dispositif le plus agressif", dans la catégorie "Le clou".

Ces dispositifs ont été sélectionnés parmi 450 installations signalées sur Twitter sous le hashtag Soyons humains lancé par la fondation Abbé Pierre, permettant à chacun de manifester son étonnement ou son indignation en postant des photos de mobilier urbain anti-SDF.

Remis lors d'une cérémonie au Théâtre de l'Atelier à Paris par des personnalités, dont les humoristes Guillaume Meurice et Blanche Gardin, ces prix visent à sensibiliser avec ironie sur "l'hostilité urbaine à l’égard des personnes sans domicile" et rappeler leurs droits, explique la FAP.

"Les personnes sans-abri, comme tout être humain, ont des droits fondamentaux, qui ont été rassemblés au sein de la Déclaration des droits des personnes sans-abri", rappelle la fondation.

Selon l'organisation, l'État, les collectivités, les entreprises, commerçants ou encore riverains usent de "moyens inhumains" pour empêcher les plus démunis de s'abriter et les "invisibilisent" en les éloignant des centres-villes et, finalement, des regards.

"Ce n'est pas en recourant à ce type de dispositifs qui ne font que déplacer le problème qu'on le règlera", s'insurge Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre. "Il faut faire plus, tendre la main et apporter une réponse digne aux personnes à la rue", explique-t-il.

L'Insee recensait 150.000 personnes sans-domicile dans sa dernière enquête datant de 2012. Selon les associations, ce chiffre est largement sous-évalué et avoisinerait en réalité les 250.000.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des personnes sans-abri dorment dans le métro, à Paris, le 10 janvier 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-