Les tests salivaires à l'école réalisés par des "personnels de santé"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les tests salivaires à l'école réalisés par des "personnels de santé"

Publié le 01/03/2021 à 13:07 - Mise à jour à 21:04
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Lavoncourt
-A +A

Les tests salivaires déployés à l'école pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19 seront réalisés par des "personnels de santé" et non par des enseignants, a assuré lundi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors d'un déplacement dans une école de Haute-Saône.

M. Blanquer a également affirmé que la France avait "tout à fait les moyens en termes de tests et de moyens logistiques" d'arriver "vers la mi-mars à l'objectif de 300.000 tests par semaine" pour l'ensemble de la France.

"Chacun est dans son métier, évidemment les tests sont réalisés par des personnels de santé", a déclaré le ministre de l'Education en marge de la visite de l'école de Lavoncourt, où "plus de 90 % des familles" étaient volontaires pour que leur enfant soit testé lundi.

Les syndicats d'enseignants, qui déplorent un manque d'organisation et d'anticipation de cette campagne de tests, s'inquiétaient de la mise à contribution des enseignants pour pratiquer les tests.

Un protocole précis a été défini et prévoit que "des personnels spécialisés" des agences sanitaires de santé, "des personnels de santé de l'éducation nationale", comme les infirmières scolaires, mais aussi d'autres secteurs comme celles "des laboratoire privés" pratiquent les tests auprès des enfants, a expliqué le ministre.

"Le reste des personnels de l'éducation nationale peuvent être volontaires pour aider dans la supervision vis-à-vis des enfants ou le suivi administratif de ce qui se passe", a précisé M. Blanquer, soulignant la "belle mobilisation des personnels".

Cette campagne de tests salivaires dans les écoles doit permettre d'atteindre "l'objectif fondamental qui est que les écoles de France restent ouvertes". Et "pour bien l'accomplir il faut réaliser un maximum de tests", a-t-il insisté.

Auteur(s): Par AFP - Lavoncourt

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une infirmière scolaire explique à un enfant comment il doit prélever sa salive pour faire un test dans une école de Lavoncourt (haute-Saône), le 1er mars 2021

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-