Ligue du LOL: le parquet de Paris mène une enquête pour "harcèlement"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ligue du LOL: le parquet de Paris mène une enquête pour "harcèlement"

Publié le 07/02/2020 à 15:27 - Mise à jour à 19:18
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Une enquête pour "harcèlement" est menée depuis plusieurs mois par le parquet de Paris dans l'affaire de la "Ligue du LOL" qui concerne des faits et comportements sur internet de la part de journalistes et de communicants notamment, a appris vendredi l'AFP de source judiciaire.

Cette source n'a pas précisé à quelle date avait été ouverte l'enquête, confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Au déclenchement de l'affaire, en février 2019, SOS Racisme avait saisi la justice, imité quelques semaines plus tard par l'association Prenons la une, qui milite pour l'égalité femmes-hommes dans les rédactions.

De nombreux internautes avaient accusé plusieurs membres du groupe, essentiellement des journalistes et des communicants, et d'autres personnes extérieures, de les avoir harcelés sur internet au tournant des années 2010, ou d'avoir par leurs critiques publiques lancé des "meutes" numériques contre eux. Ces accusations avaient entraîné le licenciement de certains des fauteurs de troubles supposés.

Parmi ces derniers figurent un ex-chef du service web de Libération, Alexandre Hervaud, et un pigiste.

Après des excuses initiales au moment de la parution d'un article de Libération sur le sujet, plusieurs d'entre eux ont par la suite contesté les accusations dont ils faisaient l'objet.

Au moins trois procédures aux prud'hommes sont en cours contre Libération et les Inrocks.

"Cette information n'est rendue publique qu'à la faveur du premier anniversaire du fiasco médiatique qui a ruiné des dizaines de vies, sur la base d'accusations infondées", a déclaré à l'AFP Alexandre Hervaud. "Je précise cependant que je n'en étais pas informé, et n'ai jamais été contacté par qui que ce soit à ce sujet depuis un an".

Une dizaine d'autres victimes présumées, mais aussi de membres du polémique groupe Facebook ont également indiqué à l'AFP ne pas avoir été contactés par les enquêteurs au cours de cette dernière année.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une enquête pour "harcèlement" est menée depuis plusieurs mois par le parquet de Paris dans l'affaire de la "Ligue du LOL" qui concerne des faits et comportements sur internet de l

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-