Lille: six interpellations après la vandalisation de commerces par des militants vegan

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Lille: six interpellations après la vandalisation de commerces par des militants vegan

Publié le 12/09/2018 à 11:12 - Mise à jour à 12:48
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Lille
-A +A

Six personnes ont été interpellées cette semaine dans le cadre de l'enquête sur la vandalisation de neuf commerces, dont des boucheries ou des poissonneries, dans la métropole lilloise par des militants vegan présumés, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Mi-mai, une boucherie en plein centre de Lille avait été vandalisée et taguée "stop au spécisme", une action attribuée à des militants de la cause vegan. La maire PS de la ville Martine Aubry avait fait part de sa "consternation" et la ville s'était constituée partie civile.

Plusieurs autres actes de vandalisme avaient été commis contre des commerces de bouche ou des restaurants de la mi-mai à la mi-août, principalement à Lille, mais aussi à Lesquin, Villeneuve-d'Ascq et Wambrechies, souvent avec le graffiti "stop au spécisme".

Les six personnes, qui ont été interpellées lundi et mardi, "ont souhaité garder le silence durant la garde à vue", a indiqué le parquet de Lille.

L'enquête, qui avait été confiée à la Sureté urbaine (SU) de Lille, "a permis de retenir des charges suffisantes contre l'une d’elles pour des dégradations volontaires en réunion contre trois commerces du centre-ville de Lille, une boucherie, une poissonnerie et une chaîne de restauration rapide", selon la même source.

Cette femme, âgée de 21 ans, devrait être jugée devant le tribunal correctionnel de Lille le 14 décembre.

Les enquêteurs ont pu mener ces interpellations "grâce à l'ADN et à un travail de téléphonie", selon une source proche du dossier, précisant qu'il y avait eu aussi des perquisitions fructueuses.

Le spécisme (du latin "species", l'espèce) est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les espèces, notamment entre l'être humain et les animaux.

Dans un communiqué mi-mai, le préfet du Nord Michel Lalande avait assuré "suivre cette affaire avec la plus grande attention", rappelant aussi qu'au mois d'avril, "sept boucheries de la métropole lilloise avaient été aspergées de faux sang".

Depuis début 2018, la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT) a recensé en France "douze cas de commerces alimentaires caillassés avec tags de revendications anti-spécistes" et "plusieurs dizaines" de cas de détériorations, avec du "faux sang versé" ou de la "pose d'autocollants revendicatifs".

Samedi, un festival vegan a été organisé à Calais, non loin de Lille, faisant craindre des tensions ou débordements avec des représentants des bouchers, poissonniers ou des chasseurs, mais tout s'est finalement déroulé dans le calme.

Auteur(s): Par AFP - Lille

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-