Loi Sécurité globale: "Poursuivre la mobilisation jusqu'au retrait"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Loi Sécurité globale: "Poursuivre la mobilisation jusqu'au retrait"

Publié le 06/12/2020 à 15:50 - Mise à jour à 17:14
© NICOLAS TUCAT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le collectif qui rassemble journalistes, syndicats et ONG réclamant le retrait d'articles de la proposition de loi Sécurité globale appelle dimanche à "poursuivre la mobilisation", au lendemain de manifestations parfois émaillées de violents incidents.

"La coordination #StopLoiSecuriteGlobale appelle à poursuivre la mobilisation jusqu'au retrait ...) des articles 21, 22 et 24 de la proposition de loi Sécurité globale et du Schéma national de maintien de l'ordre", indique leur communiqué.

"Emmanuel Macron n'a apporté aucune réponse lors de son interview accordée le 4 décembre à Brut" et "à ce jour, l'Elysée n'a pas répondu à notre demande d'entrevue", déplore ce collectif, qui regroupe syndicats de journalistes, diverses associations, ONG de défense des droits ou encore des gilets jaunes.

"La diversité et l'ampleur des cortèges" lors de la journée de mobilisation samedi "témoignent de l'enracinement de la contestation contre la proposition de loi Sécurité globale, tandis que d'autres villes ont rejoint le mouvement", estime-t-il, revendiquant "des dizaines de milliers" de manifestants à Paris.

Près de 90 rassemblements ont eu lieu en France, réunissant 52.350 personnes au total, dont 5.000 personnes à Paris, selon le ministère de l'Intérieur, en forte basse par rapport à la semaine précédente (133.000 personnes selon le ministère de l'Intérieur, 500.000 selon les organisateurs).

Dans la capitale, la progression du cortège a été ralentie par une série de violences (voitures incendiées, mobilier urbain saccagé, vitrines endommagées...) et des incidents ont également été signalés à Lyon, Dijon ou encore à Nantes.

"A Paris, la manifestation autorisée (...) a été très vite dénaturée par la stratégie délibérée de la terre brûlée mise en place par la préfecture de police de Paris", qui "a abouti à de nouvelles violences, à des mutilations et à des blessures graves", dénonce la coordination.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Manifestation contre la loi de Sécurité globale, à Marseille, le 5 décembre 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-