Macron d'accord pour diviser par deux le prix du permis de chasse, selon le président des chasseurs

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Macron d'accord pour diviser par deux le prix du permis de chasse, selon le président des chasseurs

Publié le 27/08/2018 à 20:10 - Mise à jour à 20:12
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Emmanuel Macron a donné son accord pour que le prix du permis national de chasse soit divisé par deux, à 200 euros par an, a déclaré lundi le président de la Fédération nationale de la chasse (FNC) Willy Schraen après avoir été reçu à l'Elysée.

Cette réunion au plus haut niveau sur la chasse, la seconde après celle du 15 février, a duré plus de deux heures en présence du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot et de son secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu, en charge du dossier.

"Cela s'est bien passé avec M. Hulot", a déclaré, à l'issue de la réunion, M. Schraen qui a précisé que les discussions allaient se poursuivre dans les prochaines semaines.

Le gouvernement avait annoncé en mai qu'il préparait une réforme de la chasse comprenant une baisse du prix du permis, actuellement de 400 euros par an. Il compte aussi mener une "gestion adaptative des espèces" chassables pour adapter les pratiques et les prélèvements autorisés à l'état réel de conservation des espèces. M. Schraen a cité la tourterelle des bois, le courlis cendré ou le grand tétras parmi les espèces concernées.

En février, le chef de l’État avait pris l’engagement d'étendre les dates de chasse de l’oie cendrée en 2019 et Nicolas Hulot a lancé en août une concertation sur les quotas de chasse de plusieurs espèces.

"Nous allons respecter parfaitement les demandes de quotas", a assuré M. Schraen.

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) s'est inquiétée de ces projets et dénoncé le "piégeage cruel de centaines de milliers d'oiseaux en France".

Son président, Allain Bougrain-Dubourg, a regretté lundi sur BFMTV qu'"en France, on chasse 64 espèces différentes d'oiseaux" alors que, dans "le reste de l'Europe, c'est 14 espèces". "Et sur les 64 espèces, il y en a 20 qui sont sur la liste rouge de l'Union internationale de conservation de la nature", a-t-il ajouté, en citant l'alouette des bois.

Récemment, Brigitte Bardot, qui avait été reçue à l'Elysée fin juillet, a qualifié Nicolas Hulot de "trouillard" sur le dossier de la chasse et appelé à sa démission.

Plus d'un million de personnes pratiquent la chasse en France chaque année, avec un permis de chasse national ou départemental.

Emmanuel Macron s'est dit favorable à la réouverture des chasses présidentielles, remplacées en 2010 par des "battues de régulation", et était allé saluer des chasseurs mi-décembre près du château de Chambord.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-