Macron: la Shoah ne peut être utilisée pour "justifier" la "division" ou la "haine"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Macron: la Shoah ne peut être utilisée pour "justifier" la "division" ou la "haine"

Publié le 23/01/2020 à 15:10 - Mise à jour à 16:02
© Abir SULTAN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Jérusalem

-A +A

La Shoah ne peut être utilisée pour justifier la "division" ou "la haine contemporaine", a déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron lors des commémorations à Jérusalem du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz.

"Nul n'a le droit de convoquer ses morts pour justifier quelque division ou quelque haine contemporaine", a dit M. Macron. "Car tous ceux qui sont tombés nous obligent à la vérité, à la mémoire, au dialogue, à l'amitié."

Son discours intervient après ceux du vice-président américain Mike Pence et du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu: le premier a appelé à "rester ferme" face à l'Iran et le second à agir contre les "tyrans de Téhéran" afin d'éviter une "autre Shoah".

Devant des centaines d'invités dont une quarantaine de dirigeants étrangers, M. Macron s'est interrogé: "quel plus beau symbole que de nous voir ici tous rassemblés et unis, de faire oeuvre utile pour lutter contre le déni comme le ressentiment ou les discours de vengeance".

Les Etats-Unis et Israël, pays alliés, ont tous les deux fait de l'Iran leur ennemi.

La question iranienne a d'ailleurs été au menu de la rencontre mercredi entre MM. Macron et Netanyahu qui exhorte Paris à imposer des sanctions à Téhéran à l'instar des Etats-Unis.

Auteur(s): Par AFP - Jérusalem


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le président Emmanuel Macron s'exprime devant l'assistance à Yad Vashem à Jérusalem, le 23 janvier 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-