Maëlys: les parents demandent au suspect  "de révéler ce qu'il sait"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Maëlys: les parents demandent au suspect  "de révéler ce qu'il sait"

Publié le 28/09/2017 à 18:38 - Mise à jour le 29/09/2017 à 08:25
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Les parents de la petite Maëlys, disparue depuis plus d'un mois en Isère, ont lancé jeudi, dans une déclaration à la presse, un appel à l'homme de 34 ans suspecté de l'avoir enlevée pour "révéler ce qu'il sait".

Les parents de la fillette de 9 ans, qui s'exprimaient publiquement pour la première fois depuis le début de l'affaire, tenaient à lancer "un appel à la vérité", selon leur avocat Fabien Rajon, présent à leurs côtés.

"Nous appelons toute personne susceptible d'aider les enquêteurs à se manifester rapidement", a déclaré d'une voix brisée Jennifer, la mère de Maëlys, assise près de son compagnon.

"Aujourd'hui, un individu est suspecté, mis en examen par des juges qui ont donné des indices graves et concordants à son encontre (...) Nous lui demandons de dire tout ce qui s'est passé cette nuit-là et de coopérer avec la justice", a-t-elle imploré.

"Son comportement depuis le début de l'enquête ne nous convainc pas de sa bonne foi et de sa volonté de participer sérieusement à l'enquête", a regretté la jeune femme, persuadée "qu'il pourrait détenir des informations importantes et pouvant nous aider à retrouver notre fille".

Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une soirée de mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère). Malgré de très vastes recherches, la fillette reste introuvable.

"Nous ne disons pas que nous cherchons un coupable à tout prix et sans preuve valable", a-t-elle nuancé. "Toutefois, au vu des dernières révélations du dossier et aussi de son attitude étrange lors du mariage, qui nous a interpellés, nous lui demandons de révéler ce qu'il sait".

Son avocat avait déjà évoqué dans la presse, il y a quelques jours, les soupçons immédiats de cette mère envers cet homme au comportement "étrange", qui n'avait pas semblé "spécialement concerné" par les recherches cette nuit-là et avait "disparu" avant l'arrivée des gendarmes.

Une intuition motivée, semble-t-il, par la proximité de l'ex-militaire qui avait discuté avec sa fille au cours de la soirée et lui avait montré, ainsi qu'à sa mère, des photos de chiens sur son téléphone.

Maëlys, "qui adore les animaux", lui avait décrit cet ancien maître-chien comme son "copain" et l'avait présenté à un autre invité du mariage comme son "tonton".

"Nous espérons qu'il entendra notre appel à l'aide car notre souhait est de retrouver notre fille et cette attente est insupportable", a lancé la mère de Maëlys.

L'étau s'est resserré sur cet ancien militaire, après la découverte dans sa voiture d'une trace d'ADN appartenant à la fillette, mêlé au sien. Un indice qui s'ajoute au fait que le suspect s'est absenté à trois reprises durant la soirée.

Devant la presse, les parents ont confirmé que ni eux, ni Maëlys ne le connaissaient et qu'ils n'ont eu "aucune altercation avec lui" lors de la fête.

Il a été mis en examen et écroué le 3 septembre, une semaine après la disparition de la fillette.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une personne pose une affichette avec le portrait de la petite Maëlys, le 28 août à Pont-de-Beauvoisin

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-