Meurtre d'Alexia: réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Meurtre d'Alexia: réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

Publié le 21/11/2020 à 11:00 - Mise à jour à 11:18
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Vesoul
-A +A

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis samedi devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter".

"J'en appelle à votre courage", a lancé M. Dupic à l'attention des jurés. "Du fait de la médiatisation de cette affaire, cette décision sera regardée". "Vous allez évidemment répondre oui aux deux questions: c'est le conjoint qui a tué et il y a l'intention".

"Je crois (...) qu'il l'a tuée parce qu'Alexia voulait le quitter, tout simplement", a poursuivi l'avocat général. Le soir du drame, "elle lui a signifié (...) qu'elle allait partir et ça, ça n'est pas possible dans la construction de Jonathann Daval".

"Difficile de suivre Jonathann dans une dispute, une crise, une violence d'Alexia" comme le soutient l'accusé, qui a reconnu pendant le procès l'intention d'homicide.

"Par contre, la séparation, le départ intolérable, il apparaît plausible", notamment après les auditions à la barre d'amis du couple qui ont évoqué leurs "difficultés", un "couple qui ne marchait plus", a estimé M. Dupic.

"La place prise par Jonathann dans la famille d'Alexia fait qu'il ne peut pas accepter la séparation, c'est +leur gamin+", a poursuivi M. Dupic, qui dépeint l'accusé en "manipulateur" et en "menteur".

"Un monde s'écroule pour Jonathann Daval. Alexia met fin à la relation" et "le scénario c'était ça, on ne devait pas retrouver le cadavre, Jonathann restait dans cette famille", a déclaré M. Dupic, ce qui explique pourquoi il a caché le corps dans un bois et, surtout, qu'il a tenté de l'incinérer.

"La vérité n'est pas entendable : c'est épouvantable de tuer une femme parce que vous ne voulez pas qu'elle vous quitte", a encore estimé l'avocat général.

Jonathann Daval comparaît depuis lundi devant les assises de la Haute-Saône pour le meurtre de sa femme Alexia, retrouvée morte le 30 octobre 2017.

Cet informaticien de 36 ans, qui avait maquillé le meurtre en disparition d'une joggeuse avant de jouer les veufs éplorés pendant trois mois, avait été interpellé en janvier 2018.

Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.

Auteur(s): Par AFP - Vesoul

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




France-Soir

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-