Michelin: Kei Kobayashi premier Japonais à recevoir trois étoiles en France

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Michelin: Kei Kobayashi premier Japonais à recevoir trois étoiles en France

Publié le 27/01/2020 à 18:30 - Mise à jour à 19:20
© MARTIN BUREAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Le chef Kei Kobayashi, installé à Paris, est devenu lundi le premier Japonais à se voir décerner trois étoiles en France par le guide Michelin, qui a distingué trois nouveaux chefs avec la récompense suprême, dont Glenn Viel en Provence et Christopher Coutanceau à La Rochelle (ouest).

"Trois étoiles viennent récompenser l’étincelant parcours de Kei Kobayashi, premier chef japonais à obtenir la récompense suprême en France, de toute l'histoire du Guide Michelin", a affirmé le guide rouge sur son site internet.

Grand amateur de cuisine francaise, le chef aux cheveux blonds décolorés en brosse s'est formé à l’école de Gilles Goujon (L’Auberge du Vieux Puits) et Alain Ducasse (Plaza Athénée), où il a inventé son fameux bar cuit sur les écailles.

Il est à la tête de "Kei", un restaurant en plein centre de Paris, depuis 2011 et il avait décroché sa première étoile l'année suivante. Il est monté sur scène pour recevoir son étoile au pavillon Gabriel, à Paris, avec Louis-Marie Robert, son directeur de salle.

Autres chefs couronnés lundi: Glenn Viel, aux fourneaux de l'Oustau de Baumanière en Provence, et Christopher Coutanceau, pour le restaurant portant son nom à La Rochelle.

Premier à être récompensé, Christopher Coutanceau, dont le nom revenait régulièrement, avait reçu l'an dernier un prix de la gastronomie durable, nouvellement créé, pour sa défense de la pêche durable et artisanale.

"C’est un travail d'équipe, un grand merci à nos épouses qui nous portent et nous supportent", a-t-il déclaré aux côtés de son maître de salle, Nicolas Brossat. Ouvert en 1984 par son père, son restaurant était détenteur de deux étoiles depuis 1986.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le dirigeant du Michelin Gwendal Poullennec (à droite) avec le chef japonais Kei Kobayashi (au centre) à Paris le 27 janvier 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-