Migrants: conditions de vie "inacceptables" dans un nouveau camp à Paris, selon Toubon

Migrants: conditions de vie "inacceptables" dans un nouveau camp à Paris, selon Toubon

Publié le 16/04/2018 à 19:28 - Mise à jour à 20:12
© STRINGER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, s'est alarmé lundi des conditions de vie "inacceptables" de migrants installés dans un nouveau campement sauvage à Paris, appelant l'Etat à se mobiliser pour "les exilés les plus vulnérables".

Cette déclaration intervient au premier jour de l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi sur l'immigration, critiqué par les associations qui y voient une volonté de faire un "tri entre bons et mauvais migrants". Le texte prévoit notamment de réduire à six mois les délais d'instruction de la demande d'asile, pour entamer rapidement le travail d'intégration des réfugiés, et à l'inverse de faciliter la reconduite à la frontière pour les déboutés.

Dans le nouveau campement de la Villette (nord-est de Paris), où "plus de 1.000 personnes vivent aujourd'hui dans près de 700 tentes collées les unes contre les autres sous les ponts du périphérique", les "conditions de vie sont inacceptables et contraires aux droits fondamentaux dont elles doivent bénéficier", souligne M. Toubon dans un communiqué.

Ce campement a émergé quelques jours après la fermeture du "centre de premier accueil" situé non loin, porte de la Chapelle, qui servait de "sas" aux migrants depuis novembre 2016 et a été démonté pour laisser place à une future université.

La situation des migrants à la Villette est selon M. Toubon la conséquence du "manque d’anticipation" de l'Etat, insuffisamment préparé selon lui aux conséquences de la fermeture du centre de la Chapelle, pourtant prévue "de longue date".

Son émergence "est le symptôme récurrent de l’échec de la politique européenne d'accueil des exilés" qui se traduit en France par "une augmentation du nombre d'exilés contraints de subir des conditions de vie déplorables", ajoute-t-il.

M. Toubon souligne que la grande majorité des personnes présentes dans le campement de la Villette "sont +dublinées+", c’est-à-dire qu’elles ont laissé leurs empreintes dans un autre pays membre de l'UE avant d'arriver en France.

Il demande donc à la France de ne pas appliquer le règlement européen Dublin III - qui prévoit qu'un migrant arrêté dans un pays doit être renvoyer dans le pays où il a initialement laissé ses empreintes - ou au minimum d'y faire des exceptions.

Notant que "la mairie de Paris a sollicité le concours de la force publique pour évacuer" le campement de la Villette, M. Toubon demande aux autorités de veiller avant tout à "un accueil durable et respectueux des droits fondamentaux des exilés, en particulier des plus vulnérables". La Mairie de Paris a précisé de son côté avoir "sollicité les services de l'Etat pour que les personnes concernées soient mises à l'abri".

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, s'est alarmé lundi des conditions de vie "inacceptables" de migrants installés dans un nouveau campement sauvage à Paris, appelant l'Etat à se mobiliser pour "les exilés les plus vulnérables".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-