Migrants: Londres veut discuter avec Paris des traversées clandestines de la Manche

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Migrants: Londres veut discuter avec Paris des traversées clandestines de la Manche

Publié le 23/08/2019 à 10:53 - Mise à jour à 11:04
© Tolga AKMEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Londres

-A +A

La ministre britannique de l'Intérieur, Priti Patel, évoquera "dans les prochains jours" avec son homologue français Christophe Castaner la lutte contre les traversées clandestines de la Manche par des migrants à bord de petites embarcations, a indiqué un porte-parole du Home Office.

Jeudi, quatre petits bateaux transportant au total 37 migrants de la France vers l'Angleterre ont été interceptés par les autorités britanniques, selon le Home Office. Se disant pour la plupart iraniens, ces derniers ont été emmenés à Douvre.

"Nous continuons de surveiller la situation et travaillons étroitement à tous les niveaux avec les autorités françaises sur cette question. La ministre de l'Intérieur abordera la question avec son homologue français dans les prochains jours", a commenté le porte-parole. "Depuis janvier, nous avons renvoyé vers l'Europe plus de 65 personnes arrivées illégalement dans de petits bateaux", a-t-il détaillé.

La traversée de la Manche sur de petites embarcations est rendue particulièrement dangereuse par la densité du trafic maritime, les forts courants et la basse température de l'eau.

"Traverser la Manche dans un petit bateau est très risqué. Les gangs criminels qui pratiquent cette méthode sont sans pitié et ne se soucient pas des pertes de vies humaines", a mis en garde le porte-parole.

Trois vaisseaux de la police des frontières britannique (Border Force) patrouillent dans la Manche, selon le Home Office. Londres et Paris ont signé en janvier un accord de coopération visant à lutter contre les traversées clandestines de la Manche en démantelant les filières de passeurs et en empêchant les départs de migrants vers l'Angleterre.

Auteur(s): Par AFP - Londres


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel arrive au 10, Downing Street, le 2 août 2019 à Londres

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-