Mondial-2018: à Bondy, ville natale de Mbappé, "Kylian" est sur toutes les lèvres

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Mondial-2018: à Bondy, ville natale de Mbappé, "Kylian" est sur toutes les lèvres

Publié le 21/06/2018 à 20:39 - Mise à jour à 20:40
© Philippe LOPEZ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par Eve SZEFTEL - Bondy (AFP)
-A +A

A l'AS Bondy, en bordure du stade Léo-Lagrange où Kylian Mbappé a tâté du ballon dès l'âge de 4 ans, le but décisif de l'attaquant français à la 34e minute du match contre le Pérou au Mondial-2018 jeudi a galvanisé les footballeuses en herbe de ce modeste club de Seine-Saint-Denis.

En attendant l'heure de l'entraînement, une trentaine de jeunes licenciés de l'AS Bondy, où Kylian Mbappé s'est entraîné de ses 5 ans jusqu'à son entrée à Clairefontaine à 13 ans, regardent le match en suçotant des glaces à l'eau.

Jusqu'à la 34e minute, quand leur idole est entrée dans l'histoire en devenant à 19 ans et 183 jours le plus jeune buteur français dans un tournoi majeur, rejoignant également les légendes Pelé et Messi dans l'histoire de la Coupe du monde, chaque occasion manquée déclenche cris et gestes de désespoir.

"Pfff, Ronaldo est meilleur", peste Amel, 10 ans, crampons aux pieds et maillot de son champion sur le dos. "A poil !", lance sa voisine, cheveux noués en queue de cheval.

Les garçons gardent la tête froide, se contentant de quelques commentaires sur le jeu. Parmi eux, Enzo Tayamouto, 15 ans, qui joue au PSG, et Elie Loussoumba, qui vient de signer au Havre.

A l'AS Bondy, qui compte 850 licenciés et une trentaine de joueurs professionnels, son président Athman Aïrouche admet qu'il y a eu "un petit effet Mbappé cette année".

Dans le local pompeusement baptisé "club house" où sont diffusées les compétitions importantes et ont lieu les débriefs d'après-match, les visages des cinq vedettes du club se détachent sur une fresque murale. L'enfant chéri de la ville y figure en bonne place aux côtés de Jires Kembo, son "demi-frère", ou de Jonathan Ikone, attaquant du PSG prêté à Montpellier la saison dernière.

- "Catalyseur des rêves" -

Antonio Riccardi, 29 ans, qui a entraîné "Kylian" pendant quatre ans, ne s'attarde pas à regarder le match: ses élèves l'attendent sur le terrain.

Il avoue toutefois son émotion à voir jouer son ancien protégé qui représente "le catalyseur des rêves" de la nouvelle génération de joueurs qui se succèdent sur la pelouse du stade Léo-Lagrange.

Puis arrive la 34e minute. Des cris stridents emplissent la salle quand l'attaquant du PSG délivre les Bleus avec le but qui les qualifiera pour les huitièmes de finale.

Les filles se lèvent, battent des mains, se tombent dans les bras. "C'est la première fois qu'il marque en Coupe du monde !", commente Richrose, 10 ans, enthousiaste.

A la mi-temps, leur entraîneur leur fait signe que la récréation est terminée. Elles le suivent docilement sur le terrain synthétique où Mohammed Medhi doit les préparer en vue de la finale de la Coupe 93, qu'elles disputeront samedi matin.

Il espère que la Coupe du monde féminine de la Fifa, qui aura lieu l'an prochain en France, donnera de la visibilité au foot féminin. Car pour l'instant, quand on interroge les pré-adolescentes sur leurs idoles, c'est le nom d'un homme qui sort : "Mbappé !"

Auteur(s): Par Eve SZEFTEL - Bondy (AFP)

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des licenciés(ées) du club de football de Bondy, où Kylian Mbappé a débuté, regardent le match de l'équipe de France face au Pérou, le 21 juin 2018

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-