Neige: de nouveaux flocons dans la nuit

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Neige: de nouveaux flocons dans la nuit

Publié le 23/01/2019 à 00:53 - Mise à jour à 07:26
© Thierry Zoccolan / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par Taimaz SZIRNIKS avec les bureaux de l'AFP - Paris (AFP)

-A +A

Plusieurs régions ont connu un nouvel épisode neigeux dans la soirée de mardi alors que le front des intempéries se déplaçait vers l'est du pays, perturbant notamment des transports scolaires prévus mercredi.

La couche de neige au sol atteignait le plus souvent 3 à 5 cm à l'issue de ce second épisode neigeux de la journée. Des Ardennes à l'ouest de la Bourgogne, les cumuls prévus étaient de l'ordre de 5 à 10 cm, et localement jusqu'à 15 cm sur les hauteurs, selon Météo France.

22 départements, des Hauts-de-France au Var, ont activé le plan "grand froid", ouvrant de nouvelles places pour l'hébergement des sans-abri, a annoncé le ministère de la Cohésion des territoires.

Les chutes de neige ont commencé mardi au petit matin sur la Normandie avant de toucher brièvement la région parisienne et les Hauts-de-France, provoquant quelques perturbations sur la route et dans les transports publics.

Vingt-cinq départements du nord et du centre, dont Paris, étaient toujours en vigilance orange neige mercredi peu après minuit.

- Transports scolaires suspendus -

En début de nuit, la première perturbation neigeuse finissait de progresser vers l'est du pays, avec des chutes de neige tendant à s'atténuer progressivement, selon Météo France.

Mercredi, ce sont les régions plus à l'est, des Ardennes à la Bourgogne, qui devraient être touchées, avec des cumuls de 5 à 10 cm, voire jusqu'à 15 cm localement sur les hauteurs.

Les autorités ont lancé des appels à la prudence et pris des dispositions. La ministre des Transports Élisabeth Borne a salué les services de l’État, "très mobilisés cette nuit pour faire du salage préventif et ce matin pour déneiger", mardi après-midi sur BFMTV.

Les Hauts-de-France, l'Yonne, la Côte-d'Or et la Seine-et-Marne ont notamment suspendu la circulation des transports scolaires pour mercredi, tout comme certains secteurs montagneux des Pyrénées-Orientales où de fortes chutes de neige sont prévues.

- Métros chasse-neige-

En Île-de-France, le trafic des autobus était "perturbé" vers 23H00 selon la RATP, après l'interruption de près de 200 lignes en fin de matinée. La régie prévoit de faire tourner des rames "toute la nuit" sur les lignes aériennes du métro parisien, sur les RER A et B, ainsi que sur les lignes de tramway, pour "limiter l'enneigement des voies" mercredi.

La RN118 a de nouveau été fermée brièvement à la circulation autour de 23H, "compte tenu de la dégradation des conditions météorologiques", a indiqué la préfecture de police.

Dans les Hauts-de-France, la vitesse maximale a été abaissée à 110km/h sur les autoroutes et à 80 km/h sur les nationales, jusqu'à mercredi midi. En Bourgogne et en Ile-de-France la vitesse était limitée à 80 km/h pour les poids lourds.

La SNCF était en "préalerte" pour faire face à d'éventuelles difficultés. Plusieurs trains au départ de Lille-Europe connaissaient des retards ou ont été annulés en fin d'après-midi, de Londres et vers Bruxelles, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le groupe a assuré s'être préparé comme tous les ans: les stocks de sel sont vérifiés, les locomotives chasse-neige révisées, les stocks de nourriture et couvertures réapprovisionnés...

- Risques d'avalanche en altitude -

"C'est un épisode classique d'hiver, il n'y a absolument rien d'exceptionnel", a commenté le prévisionniste François Gourand, notant que la vigilance orange s'expliquait par les risques posés à la circulation par une neige "qui tiendra parce que le froid est là".

Lors de l'hiver 2017-2018, la France avait connu plusieurs épisodes neigeux exceptionnels qui avaient désorganisé les transports, prenant au piège de nombreux automobilistes sur les routes et autoroutes, sur la RN118 mais aussi dans le sud.

"Le phénomène le plus marquant, ce sera les grosses chutes de neige dans les Pyrénées où il n'y avait pas de neige du tout jusqu'à il y a quelques jours", a ajouté François Gourand. On attend, d'ici le 23 en fin d'après-midi, un cumul de 70 cm à 1 m de neige fraîche, dès 1500 à 1800 m d'altitude, sur la majeure partie des Pyrénées. Il devrait neiger jusqu'à basse altitude, entre 400 et 600 m.

Ces fortes chutes de neige augementent le risque de "grandes avalanches", selon Météo France: quatre départements (Ariège, Haute-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées) ont ainsi été placés mardi en vigilance orange. Les chutes de neige devraient se prolonger et ne cesser que vers la mi-journée de jeudi.

Les flocons pourraient cependant relancer la saison dans les stations de ski pyrénéennes, après un début de saison marqué par un déficit d'enneigement record.

burs-tsz/sma

Auteur(s): Par Taimaz SZIRNIKS avec les bureaux de l'AFP - Paris (AFP)


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Plusieurs régions ont connu un nouvel épisode neigeux dans la soirée de mardi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-