Nice relance les hostilités avec la mosquée En Nour

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nice relance les hostilités avec la mosquée En Nour

Publié le 23/06/2017 à 13:22 - Mise à jour à 13:25
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

La ville de Nice a relancé vendredi sa demande d'expropriation de la nouvelle mosquée En Nour, deux jours après les assurances de la préfecture que celle-ci serait dûment examinée.

Le Conseil d'Etat avait tranché mi-2016 pour l'ouverture de la mosquée et débouté la ville de sa précédente demande d'expropriation.

Le conseil municipal a voté le principe d'une nouvelle déclaration d'utilité publique (DUP) pour construire à la place une crèche et un espace de co-working dans le quartier de bureaux où est implantée la mosquée. La mairie explique que cela lui coûtera moins cher.

Patrick Allemand, le chef de file PS et macroniste reproche au maire Christian Estrosi (LR, pro-Macron) "d'être à nouveau dans une démarche stigmatisante" et de "chasser sur les terres du Front national".

Jointe par l'AFP, Hanane Charrihi, fille de la première victime de l'attentat du 14 juillet 2016 et fidèle de la mosquée En Nour, a elle aussi dénoncé "un acharnement blessant".

"Cela me révolte, c'est comme si on m'insultait moi ou mon éducation. Au lieu de s'occuper de la sécurité et des gens, il s'occupe d'une mosquée", a-t-elle accusé, à l'adresse du maire.

En conseil municipal, M. Estrosi a affirmé vouloir simplement s'assurer, "dans un contexte fragile et rempli de menaces", d'avoir des interlocuteurs "raisonnables et sages". La mairie propose un terrain à bâtir alternatif.

La mosquée En Nour a le tort à ses yeux d'avoir été édifiée sur un terrain acheté par un Saoudien et d'avoir bénéficié d'une remise de loyer équivalent à un financement par une puissance étrangère, puis d'avoir effectué des travaux dans des conditions de gratuité jugées suspectes et signalées au parquet.

Concernant la rupture des liens avec le propriétaire saoudien annoncée récemment par la mosquée, il a affirmé : "Il n'y a aucun acte notarié pour le confirmer à ce jour".

La mosquée a réagi en indiquant que la mairie allait recevoir incessamment la Déclaration d'intention d'aliéner, permettant à la mairie d'exercer son droit de préemption. "Il n'aura peut-être même pas besoin d'exproprier", a ironisé Me Ouassini Mebarek, qui a donné rendez-vous aux médias à la mosquée dimanche, après la prière de l'Aïd, plus grande fête religieuse des musulmans célébrant la fin du ramadan.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des membres du culte musulman défilent, le 10 décembre 2005 à Nice, lors d'une manifestation pour la construction d'une mosquée à Nice.

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-