Affaire Maëlys: le nouvel interrogatoire de Nordahl Lelandais tourne court

Affaire Maëlys: le nouvel interrogatoire de Nordahl Lelandais tourne court

Publié le 03/07/2018 à 10:34 - Mise à jour à 14:38
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Grenoble

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le nouvel interrogatoire de Nordahl Lelandais par les juges chargés de l'affaire Maëlys, qu'il affirme avoir tuée accidentellement comme le caporal Arthur Noyer, a pris fin rapidement mardi matin à Grenoble sans que rien ne filtre sur son issue.

Le suspect, toujours détenu dans une unité psychiatrique dépendant de la prison de Lyon-Corbas, était arrivé sous escorte devant les juges un peu avant 10H00, suivi un peu plus tard de son avocat, Me Alain Jakubowicz.

A 11H30, Me Fabien Rajon, l'avocat des parents de la fillette, qui était autorisé pour la première fois depuis le début de la procédure à poser des questions à l'ancien maître-chien de 35 ans, est sorti du palais de justice en annonçant que l'interrogatoire était fini.

Le mis en cause, dont on ignore s'il a parlé ou s'il a gardé le silence, a réintégré sa cellule peu avant 14H00, selon une source proche du dossier.

Me Alain Jakubowicz a quitté les lieux sans faire de commentaire, le parquet de Grenoble indiquant qu'il ne communiquerait pas sur le dossier. Et Me Rajon a déclaré à la presse que dans ces conditions, il ne dirait rien non plus "conformément au principe du secret de l'instruction".

Ce nouvel interrogatoire est intervenu trois mois après le dernier, début avril, au cours duquel le mis en cause avait expliqué la mort de l'enfant de huit ans par un coup porté au visage, alors qu'elle paniquait dans sa voiture. Selon Nordahl Lelandais, la fillette rencontrée dans un mariage y était montée dans la nuit du 26 au 27 août pour aller voir ses chiens.

Depuis, "toutes les expertises" sur les restes de la victime et ses vêtements retrouvés dans un endroit escarpé du massif de la Chartreuse en février, sur les indications de Nordahl Lelandais passé aux aveux, ont été versées au dossier, selon une source proche du dossier.

La dépouille de l'enfant a été rendue à ses parents fin mai et les obsèques ont été célébrées début juin, neuf mois après sa mort.

Cet interrogatoire devait aussi porter sur de nouveaux soupçons: l'agression sexuelle d'une jeune cousine de Nordahl Lelandais lors d'une visite familiale au domicile de ses parents à Domessin (Savoie), une semaine avant la soirée de mariage fatale à Maëlys.

Ces éléments reposent sur l'analyse de ses téléphones portables dans lesquels ont été trouvés des fichiers pédopornographiques, dont une vidéo montrant une petite fille, identifiée comme une de ses cousines, qui subit des attouchements dans son sommeil.

Reste à savoir si ce volet a débouché ou non sur une nouvelle mise en examen pour "agression sexuelle sur mineur". Nordahl Lelandais est déjà poursuivi à Grenoble pour le "meurtre" de Maëlys et à Chambéry pour "l'assassinat" d'Arthur Noyer.

Me Caroline Rémond, l'avocate des parents de la jeune cousine de 6 ans qui se sont constitués partie civile "mi-juin", n'avait "pas eu d'information dans l'immédiat" sur une éventuelle mise en examen, a-t-elle déclaré à l'AFP à la mi-journée.

Auteur(s): Par AFP - Grenoble

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nordahl Lelandais, qui affirme avoir tué accidentellement la petite Maëlys et le caporal Arthur Noyer, est arrivé sous escorte mardi matin au tribunal de Grenoble pour un nouvel in

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-