Nouvel acte des "gilets jaunes", affaiblis après six mois de mobilisation

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nouvel acte des "gilets jaunes", affaiblis après six mois de mobilisation

Publié le 17/05/2019 à 17:35 - Mise à jour à 19:08
© Lucas BARIOULET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

En dépit de maigres cortèges ces dernières semaines, le noyau dur des "gilets jaunes" entend manifester samedi en France pour les six mois de cette contestation sociale inédite, à une semaine des élections européennes.

Pour cet acte 27, des "appels nationaux" ont été lancés pour se rassembler à Reims et Nancy après deux samedis marqués par un recul de la mobilisation, tombée à ses plus bas niveaux depuis le début du mouvement le 17 novembre.

A Paris, plusieurs rassemblements concurrents sont prévus, dont un au départ de la Défense pour finir à Montmartre. Un autre envisage de défiler sur les Champs-Élysées mais l'avenue est, depuis plusieurs semaines, interdite à la manifestation.

Devant cet éparpillement des défilés et des mots d'ordre dans la capitale, Éric Drouet, une des figures du mouvement, a appelé dimanche dans une vidéo à "arrêter les cortèges à thème". "Je ne cautionne pas du tout ces marches qui deviennent de plus en plus ridicules", a fustigé le chauffeur routier. "Plein de gens, et j'en fais partie, sont en train d'être dégoûtés du mouvement", a-t-il averti.

D'autres rassemblements sont prévus, par exemple à Besançon ou à Saint-Nazaire, où la préfecture a pris un arrêté interdisant la manifestation non déclarée des "gilets jaunes" dans le centre-ville.

A Lyon, les "gilets jaunes" ont décidé de manifester sans se déclarer.

"Chaque semaine, quand on déclare la manifestation, le préfet nous promet que tout se passera bien, qu'on ne se fera pas gazer et chaque semaine, ça se passe mal. Alors on a décidé de ne pas déclarer la manifestation et de changer de stratégie, de revenir aux sources", a indiqué à l'AFP Fabrice, membre du pôle média des "gilets jaunes" de la région lyonnaise.

Si le 1er mai avait largement rassemblé syndicats et "gilets jaunes", l'acte 26 samedi dernier avait réuni 18.600 manifestants en France selon le décompte officiel contesté par les "gilets jaunes", qui en dénombraient 37.500.

Pour "celles et ceux qui continuent à faire cela, il n'y a plus de débouchés", a déclaré vendredi Emmanuel Macron lors d'un déplacement à Biarritz. "Nous avons fait notre part de travail", a estimé le président, en évoquant les "réponses" apportées par les mesures annoncées après le grand débat. Il a appelé "au calme" et a invité les mécontents "à se présenter aux élections" futures.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En dépit de maigres cortèges ces dernières semaines, le noyau dur des "gilets jaunes" entend manifester samedi en France pour les six mois de cette contestation sociale inédite, à une semaine des élections européennes.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-